2 min de lecture Justice

Migrants bloqués en Italie : une enquête ouverte contre Matteo Salvini

La justice italienne a ouvert ce samedi 25 août une enquête contre le ministre de l'Intérieur soupçonné de "séquestration de personnes, arrestations illégales et abus de pouvoir" dans l'affaire des migrants retenus à bord du Diciotti dans un port de Sicile.

Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, le 25 juin 2018 à Rome
Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, le 25 juin 2018 à Rome Crédit : AFP / TIZIANA FABI
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Matteo Salvini dans le viseur de la justice italienne. Une enquête a été ouvert ce samedi 25 août contre le ministre de l'Intérieursoupçonné de "séquestration de personnes, arrestations illégales et abus de pouvoir" dans l'affaire des migrants retenus à bord du Diciotti. Migrants qui seraient finalement sur le point de débarquer en Sicile où ce navire a accosté lundi soir. 

Son chef de cabinet est visé par la même enquête qui a été déclenchée par le parquet de la ville sicilienne d'Agrigente, mais qui sera désormais menée par un "tribunal des ministres" de Palerme, le chef-lieu de cette île du sud, selon la même source. Cette enquête ne constitue toutefois pas un danger dans l'immédiat pour le ministre de l'Intérieur, qui est également le chef de la Ligue (extrême droite), car la procédure devant un "tribunal des ministres" est assez complexe

Salvini veut poursuivre son combat contre l'immigration

En outre, son éventuel renvoi en justice requiert l'autorisation du Sénat, où le gouvernement, dont il est également vice-Premier ministre, dispose de la majorité nécessaire pour la refuser. La décision de la justice n'a cependant pas entamé la volonté de Matteo Salvini de poursuivre son combat contre l'immigration

"Ils (les magistrats, ndlr) peuvent m'arrêter moi, mais pas la volonté de 60 millions d'Italiens", dont la majorité semble favorable à sa politique, a-t-il dit au cours d'une réunion politique dans le nord de l'Italie. "Le prochain navire peut seulement faire marche arrière et revenir d'où il est venu, ils peuvent ouvrir une enquête contre moi pour ça aussi (...)", a-t-il ajouté.                               

Fin de l'attente des migrants bientôt débarqués

À lire aussi
Le premier tour des élections municipales s'est tenu dimanche 15 mars 2020 dans un contexte de crise sanitaire justice
Coronavirus en France : une candidate aux municipales veut attaquer l'État

Pour les quelque 140 migrants qui se trouvaient encore à bord du Diciotti, l'attente en revanche semble terminée. "Les migrants à bord du Diciotti débarqueront dans les prochaine heures. Une grande partie des migrants sera hébergée par l'Eglise italienne, par les évêques qui ont ouvert leurs portes, leurs cœurs et leurs portefeuilles", a annoncé Matteo Salvini au cours de cette réunion. 

Des sources au ministère de l'Intérieur ont assuré que les opérations de débarquement de ces migrants débuteraient bientôt. Ces personnes seront transférées dans un centre d'accueil à Messine, en Sicile, puis de là vers de nouvelles destinations. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Italie Migrants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants