1 min de lecture Faits divers

Mexique : les restes d'un des 43 étudiants disparus en 2014 découverts

43 étudiants mexicains avaient été abattus en septembre 2014 alors qu'ils prenaient la route pour aller manifester. Des os de l'un d'entre eux ont été retrouvés, il s'agit de la deuxième victime identifiée à ce jour.

Une manifestation à Guadalaraja le 22 octobre 2014 après l'enlèvement des 43 étudiants à Iguala
Une manifestation à Guadalaraja le 22 octobre 2014 après l'enlèvement des 43 étudiants à Iguala Crédit : HECTOR GUERRERO / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

En septembre 2014, 43 étudiants mexicains disparaissaient dans l'État de Guerrero, dans le Sud du pays. Six ans plus tard, les restes de l'un d'entre eux ont été identifiés, a annoncé ce mercredi 8 juillet le procureur en charge de ce dossier, Omar Gomez. Il a pu préciser l'identité de la victime, Christian Alfonso Rodríguez Telumbre, rajoutant que les restes retrouvés correspondaient "sans doute à un membre inférieur."

Dans la nuit du 26 au 27 septembre 2014, ces 43 étudiants d'une école de la commune d'Ayotzinapa s'en vont à Iguala chercher des bus qu'ils voulaient utiliser pour des manifestations. Pendant le voyage, ils sont abattus par des hommes armés et sans doute des policiers

Les autorités accusent quant à elles un cartel de narcotrafiquants qui auraient pris les étudiants pour des membres d'un gang concurrent. Une hypothèse largement contestée par des experts indépendants.

Deuxième victime identifiée

Six morceaux d'os trouvés dans le ravin de La Carniceria, dans la municipalité de Cocula, ont été envoyés cette année par le ministère public à l'Institut de génétique de l'Université d'Innsbruck, en Autriche. Il s'agit du deuxième étudiant identifié, après Alexander Mora Venancio, également par l'institut autrichien.

À lire aussi
Un avion monomoteur (illustration) faits divers
Doubs : un petit avion s'écrase et fait trois morts

Le ravin de La Carnicería se trouve à 800 mètres de la rivière Colula où les restes des 43 étudiants ont été jetés après avoir été brûlés, selon l'enquête de l'administration du président Enrique Pena Nieto, qui précède celle de l'actuel président Andres Manuel Lopez Obrador.

"Le dossier est toujours en cours", a déclaré M. Gomez, qui a indiqué que les proches de Christian Alfonso Rodriguez Telumbre, 19 ans au moment de sa disparition, avaient déjà été informés en privé il y a quelques jours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Disparition Mexique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants