1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mer Noire : un navire du Royaume-Uni a-t-il été la cible de tir de semonce de la part des Russes ?
1 min de lecture

Mer Noire : un navire du Royaume-Uni a-t-il été la cible de tir de semonce de la part des Russes ?

"Aucun coup de semonce n'a été tiré vers le HMS Defender", a assuré l'armée britannique, réfutant ainsi les affirmations de Moscou.

L'HMS Defender le 19 novembre 2019.
L'HMS Defender le 19 novembre 2019.
Crédit : Zachary PEARSON / US NAVY / AFP
Marie Gingault & AFP

Ce mercredi 23 juin, l'armée britannique a démenti les informations de Moscou en réfutant tout tir de semonce par l'armée russe contre l'un de ses navires en mer Noire. Le Royaume-Uni a indiqué que son destroyer effectuait un "passage innocent" dans les eaux ukrainiennes.


En effet, Moscou avait affirmé que le HMS Defender était entré dans les eaux territoriales russes près de la Crimée tandis qu'un navire de patrouille a tiré des coups de semonce et qu'un avion a largué des bombes sur son passage, rapporte la BBC. Des informations que nie totalement le Royaume-Uni.

"Aucun coup de semonce n'a été tiré vers le HMS Defender. Le navire de la Royal Navy effectue un passage innocent dans les eaux territoriales ukrainiennes, conformément au droit international", a déclaré le ministère britannique de la Défense sur Twitter. Le ministère a précisé que selon eux, la Russie effectuait un exercice d'artillerie dans la mer Noire et avait donné un avertissement préalable de son activité. "Aucun tir n'a été dirigé sur le HMS Defender et nous ne reconnaissons pas l'affirmation selon laquelle des bombes ont été larguées sur son passage", a-t-il ajouté.

De son côté, Moscou a déclaré que l'incident s'était produit près du cap Fiolent dans le sud de la Crimée. De plus, selon une déclaration du ministère de la Défense aux agences de presse russes, la Russie a également affirmé que l'HMS Defender avait ensuite changé de cap.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/