1 min de lecture International

Massacre en Arménie : le pape François utilise le mot "génocide"

Le pape François a évoqué lors d'un discours le massacre des Arméniens entre 1915 et 1917 en utilisant pour la première fois le mot "génocide".

Le Pape François durant une audience, le 28 janvier 2015 (archives).
Le Pape François durant une audience, le 28 janvier 2015 (archives). Crédit : VINCENZO PINTO / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

C'est un geste fort qu'a fait le pape François en utilisant dimanche 12 avril, dans le cadre solennel de la basilique Saint-Pierre de Rome, le terme "génocide" pour le massacre des Arméniens il y a cent ans. Un terme qui risque de fortement perturber ses relations diplomatiques avec la Turquie. 

"Au siècle dernier, notre famille humaine a traversé trois tragédies massives et sans précédent. La première, qui est largement considérée comme le premier génocide du XXe siècle a frappé votre peuple arménien", a déclaré le pontife en citant un document signé en 2001 par le pape Jean Paul II et le patriarche arménien. 

Sans équivoque, il a ensuite rappelé les massacres "perpétrés par le nazisme et par le stalinisme. Et plus récemment d'autres exterminations de masse, comme celles au  Cambodge, au Rwanda, au Burundi, en Bosnie", a-t-il ajouté. 

Un sujet épineux en Turquie

Il s'est exprimé à l'ouverture d'une messe à la mémoire des Arméniens massacrés entre 1915 et 1917, concélébrée avec le patriarche arménien Nerses Bedros XIX Tarmouni, avec des éléments du rite catholique arménien et en présence du président du pays, Serzh Sargsyan

À lire aussi
La démocrate Nancy Pelosi le 5 décembre à Washington Donald Trump
Destitution de Trump : Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation

Même si Jean Paul II avait utilisé le terme en 2000 dans le document commun et que Jorge Bergoglio l'avait utilisé plusieurs fois avant de devenir pape il y a deux ans et même au moins une fois en privé depuis, c'est la première fois qu'il est prononcé publiquement par un pontife. 

Les Arméniens estiment que 1,5 million des leurs ont été tués entre 1915 et 1917, à la fin de l'empire ottoman. Nombre d'historiens et plus d'une vingtaine  de pays, dont la France, l'Italie et la Russie, ont reconnu un génocide. La Turquie affirme pour sa part qu'il s'agissait d'une guerre civile dans laquelle 300 à 500.000 Arméniens et autant de Turcs ont trouvé la mort. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Pape François Vatican
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants