1 min de lecture Couteau

À Londres, un passant a utilisé une dent de narval pour neutraliser l'assaillant

Trois hommes, présents sur le London Bridge au moment de l'attaque, ont jailli face à l'assaillant. L'un d'eux a utilisé un objet décoratif atypique pour l'immobiliser.

L'un des trois hommes qui ont immobilisé l'assaillant était muni d'une dent de narval
L'un des trois hommes qui ont immobilisé l'assaillant était muni d'une dent de narval Crédit : Capture d'écran Twitter @clive_allan
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

C'est un acte héroïque inattendu qui a sans doute permis que le bilan de l'attaque au couteau de Londres ne soit alourdi. Après avoir poignardé plusieurs personnes au sein du Fishmonger's Hall, un bâtiment classé situé à l'une des entrées du London Bridge, l'assaillant s'est dirigé a commencé à remonter le pont pour poursuivre sa folie meurtrière. Il y a été maîtrisé par trois hommes, dont l'un s'était muni d'un extincteur et un autre d'une dent de narval.

Ce dernier, qui a risqué sa vie pour immobiliser Usman Khan, s’est emparé de cet objet peu commun, qui servait de décoration dans le Fishmongers’ Hall. Selon les informations du quotidien britannique The Times, ce héros serait un cuisinier polonais employé dans les cantines du Fishmongers’ Hall. 

Le bâtiment, qui abrite une corporation londonienne de pêcheurs et le siège de la société de commerce de poisson Fishmongers, compte de nombreux objets décoratifs dont des dents de narval, une espèce de cétacé surnommée licorne des mers pour son unique défense torsadée pouvant mesurer jusqu'à trois mètres de long. 

Lorsque l'attaque a commencé au nord du London Bridge, l'un des héros a arraché l'une de ces défenses de 1,50 m qui était exposée sur l'un des murs à l'entrée du bâtiment avant de poursuivre l'assaillant. Il a été rejoint par deux autres passants dont l'un s'est équipé d'un extincteur.

À lire aussi
Un commissariat de police (illustration) police
Les infos de 6h30 - Marseille : ce que l'on sait du policier poignardé

Arrivées sur place cinq minutes plus tard, les forces de l'ordre ont alors éloigné les héros afin de pouvoir maîtriser l'assaillant. Alors qu'il essayait de prendre quelque chose dans son sac, les agents ont tiré au moins trois fois sur lui, le tuant sur le coup, mettant fin à cette attaque au couteau, qui a fait deux victimes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Couteau Agression Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants