1 min de lecture Immigration

Lifeline : France, Italie, Portugal et Malte mobilisés, mais la situation stagne

ÉCLAIRAGE - Malte se dit prête à recevoir le bateau dans l'un de ses ports. France, Italie et Portugal acceptent sa condition - celle d'accueillir des passagers sur leurs sols respectifs - mais la situation reste néanmoins bloquée.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
RTL Matin du 27 juin 2018 Crédit Image : HERMINE POSCHMANN / MISSION LIFELINE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Béatrice Hadjaje et Agathe Landais

Le Lifeline est loin d'être arrivé à bon port. Une solution semblait avoir été trouvée pour le bateau humanitaire allemand, bloqué depuis près d'une semaine au large de Malte avec 233 migrants à bord, mais la situation stagne. Mardi 26 juin, la solution européenne passait par un débarquement à Malte, mais apparemment cela n'est plus d'actualité.

Le Premier ministre maltais Joseph Musca a posé une condition avant d'autoriser le Lifeline à accoster : que les 233 migrants à bord soient ensuite répartis entre plusieurs pays européens. Six pays seraient candidats pour les accueillir, mais seuls trois sont connus à cette heure : le Portugal, l'Italie et la France.

Emmanuel Macron a annoncé mardi 26 juin à Rome que quelques dizaines de personnes seraient acceptées dans l'Hexagone. Mais d'après le capitaine du Lifeline, le ministre de l'intérieur allemand n'a toujours pas donné son accord, et c'est sans doute pour cette raison que le Lifeline attend toujours le feu vert pour s'abriter à Malte. 

À lire aussi
Un uniforme de la police des frontières américaine, la "Customs and Border Protection" (CBP) États-Unis
États-Unis : arrêtées pour avoir parlé espagnol dans un magasin

Macron accuse Lifeline de faire le jeu des passeurs

En attendant, la vie à bord devient de plus en plus difficile. Les conditions météo sont épouvantables et tous les passagers souffrent d'un mal de mer aigu. "Nous avons trois personnes hospitalisées à bord. Presque tous les passagers ont le mal de mer, souffrent de malnutrition, illustre le capitaine du Lifeline. Nous avons besoin de trouver rapidement un refuge et si les politiques ne font que discuter, proposer, mais qu'ils n'agissent pas, cela va devenir dangereux. Si ça tarde trop, des vies humaines pourraient en payer le prix".

Pour sa part, Emmanuel Macron a accusé l'ONG allemande de faire le jeu des passeurs, d'enfreindre les règles et de contourner les garde-côtes libyens. L'Italie et Malte veulent aussi déclencher une enquête contre cette ONG. Les trois pays sont d'accord pour couper les routes de l'immigration illégale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Migrants Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793887527
Lifeline : France, Italie, Portugal et Malte mobilisés, mais la situation stagne
Lifeline : France, Italie, Portugal et Malte mobilisés, mais la situation stagne
ÉCLAIRAGE - Malte se dit prête à recevoir le bateau dans l'un de ses ports. France, Italie et Portugal acceptent sa condition - celle d'accueillir des passagers sur leurs sols respectifs - mais la situation reste néanmoins bloquée.
https://www.rtl.fr/actu/international/lifeline-france-italie-portugal-et-malte-mobilises-mais-la-situation-stagne-7793887527
2018-06-27 07:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8dRNktG-ZuZOWi7cvBhAAQ/330v220-2/online/image/2018/0625/7793863835_le-navire-lifeline-transportant-des-migrants-le-21-juin-2018.jpg