2 min de lecture Moyen-orient

Saad Hariri rentrera au Liban "dans les prochains jours" et clarifiera sa position

Le premier ministre libanais a annoncé sa démission le 4 novembre dernier depuis Ryad, soulevant des inquiétudes sur la stabilité du Liban, en pleine tension entre l'Arabie Saoudite et l'Iran.

>
Liban : Saad Hariri confirme qu'il sera à Beyrouth le 22 novembre et clarifiera sa position Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : Béatrice Hadjadj | Durée : | Date :
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Saad Hariri sera de retour au Liban au plus tard le 22 novembre. Le premier ministre démissionnaire libanais participera à la fête nationale, a-t-il indiqué après avoir rencontré Emmanuel Macron, hier à l'Élysée. "Je me rendrai à Beyrouth dans les quelques jours prochains. Je participerai à la célébration de notre indépendance et c'est là-bas que je ferai savoir ma position après m'être entretenu avec le président de notre République, le général Michel Aoun", a affirmé Saad Hariri.

Il a également salué la France pour son rôle de médiation. "Je remercie le président Emmanuel Macron pour son soutien. Il a fait preuve d'une amitié infaillible. La France a montré, encore, la grandeur de son rôle dans le monde et la région. Elle prouve son attachement au Liban et à sa stabilité. Pour tout cela, je dis encore une fois 'merci monsieur le Président Macron", a-t-il expliqué sur le perron de l'Élysée. 

La diplomatie française à pied d'œuvre

Sa démission annoncée le 4 novembre depuis Ryad a soulevé des inquiétudes sur la stabilité du Liban, en pleine tension entre Ryad et Téhéran. Signe de l'intense activité diplomatique sur cette crise, le président français Emmanuel Macron s'est entretenu avec son homologue américain Donald Trump et avec les présidents libanais Michel Aoun et égyptien Abdel Fatah al-Sissi, puis avec le prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohamed ben Salmane ainsi qu'avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Selon la Maison Blanche, Donald Trump et Emmanuel Macron se sont "mis d'accord sur la nécessité de travailler avec les alliés pour contrer les activités déstabilisatrices du Hezbollah et de l'Iran dans la région".

À lire aussi
Des voyageuses saoudiennes à l'aéroport de Djeddah, capitale de l'Arabie Saoudite moyen-orient
Arabie Saoudite : les femmes peuvent aller à l'étranger sans la permission d'un homme

Auparavant, la présidence française avait, elle, uniquement affirmé qu'Emmanuel Macron avait évoqué "la situation au Moyen-Orient, les intérêts et les moyens de stabiliser la région et de construire la paix", précisant qu'il "poursuivra ces échanges avec d'autres dirigeants internationaux dans les prochains jours". Paris envisage de réunir le groupe international de soutien au Liban, "en fonction de l'évolution de la situation", mais aucune date n'a encore été fixée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Moyen-orient Liban Diplomatie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791025629
Saad Hariri rentrera au Liban "dans les prochains jours" et clarifiera sa position
Saad Hariri rentrera au Liban "dans les prochains jours" et clarifiera sa position
Le premier ministre libanais a annoncé sa démission le 4 novembre dernier depuis Ryad, soulevant des inquiétudes sur la stabilité du Liban, en pleine tension entre l'Arabie Saoudite et l'Iran.
https://www.rtl.fr/actu/international/liban-saad-hariri-rentrera-a-beyrouth-dans-les-prochains-jours-et-clarifiera-sa-position-7791025629
2017-11-19 09:09:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/d9fgfmgnyWNDj-Lst-v_-g/330v220-2/online/image/2017/1119/7791025632_saad-hariri-le-18-novembre-au-palais-de-l-elysee-a-paris.jpg