1 min de lecture Corée du Nord

Les Nord-Coréens ont annulé une rencontre avec Mike Pence à Pyeongchang

Une rencontre avec Mike Pence a été annulée au dernier moment par les Nord-Coréens à Pyeonchang, a annoncé mardi 20 février le département d'État.

Mike Pence, le vice-président des États-Unis
Mike Pence, le vice-président des États-Unis Crédit : SAUL LOEB / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Le vice-président américain Mike Pence était prêt à rencontrer une délégation de hauts responsables nord-coréens en marge des Jeux Olympiques d'hiver en Corée du Sud mais cette "brève réunion" a été annulée "au dernier moment" par Pyongyang, a révélé mardi 20 février le département d'État américain.

Durant la visite de Mike Pence à Pyeongchang pour la cérémonie d'ouverture des JO, "la possibilité d'une brève rencontre avec les dirigeants de la délégation nord-coréenne s'est présentée. Le vice-président était prêt à saisir cette opportunité afin de souligner la nécessité pour la Corée du Nord d'abandonner ses programmes illicites de missiles balistiques et nucléaires", a déclaré la porte-parole du département d'État, Heather Nauert, dans un communiqué.

Mais "au dernier moment, des responsables de la RPDC (République populaire démocratique de Corée, ndlr) ont décidé de ne pas procéder à cette rencontre".  
"Nous regrettons qu'ils n'aient pas saisi cette opportunité. Nous n'allons pas nous excuser pour les valeurs américaines, pour avoir attirer l'attention sur les atteintes aux droits de l'homme, ou parce que nous portons le deuil de la mort injuste d'un Américain", ajoute-t-elle, à propos de Otto Warmbier.

Un peu plus tôt, le secrétaire général du vice-président, Nick Ayers, avait également évoqué dans un communiqué ce rendez-vous manqué, affirmant que "la Corée du Nord avait fait miroiter une réunion dans l'espoir que le vice-président adoucisse son message, ce qui serait revenu à céder une audience mondiale à leur propagande pendant les jeux Olympiques".

À lire aussi
La Corée du Nord a dévoilé samedi 10 octobre 2020 un missile balistique intercontinental géant lors d'un imposant défilé militaire Corée du Nord
Corée du Nord : ce que l'on sait sur le missile géant de Kim Jung-Un

"Au lieu de cela", Mike Pence "a rencontré des ressortissants ayant échappé à la tyrannie, a reçu Fred Warmbier dont le fils a quoi qu'on en dise été assassiné par la Corée du Nord, a souligné leur historique atroce en matière de droits de l'homme et d'asservissement de milliers de leurs citoyens, a évoqué leurs projets hostiles avec des armes nucléaires et des missiles balistiques, et a annoncé qu'un nouveau train de sanctions était en route", a avancé Nick Ayers.   

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Nord Corée du Sud États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants