1 min de lecture Mondial 2022

Le Qatar va régulariser les salaires des travailleurs migrants

La mesure de régularisation, approuvée par l'émir sous forme de loi, va permettre aux salariés d'être payés au moins une fois par mois.

Le traitement des travailleurs migrants est un des gros dossiers sensibles du Mondial 2022.
Le traitement des travailleurs migrants est un des gros dossiers sensibles du Mondial 2022.
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'annonce, faite tard mercredi, précède la visite d'une délégation de la Fifa prévue la semaine prochaine pour discuter des dates de la Coupe du monde de football de 2022.

La nouvelle loi, dont la date d'entrée en vigueur n'a pas été précisée, va permettre de payer les salaires par virement bancaire, ce qui rendra plus facile d'identifier les contrevenantsLes employeurs auront six mois à partir de son entrée en vigueur pour l'appliquer faute de quoi ils risqueraient des peines de prison d'un mois et des amendes de 6.000 riyals (1.650 dollars).

Merci aux ONG

Selon une étude de 2013, quelque 21% des salariés au Qatar sont payés à temps.

En novembre, Amnesty International avait reproché au Qatar de ne pas "faire assez" pour améliorer les conditions des travailleurs migrants, Human Rights Watch (HRW) relevant au début de l'année le manque de progrès dans les réformes en faveur des travailleurs.

Pas de progrès sur la fameuse kalafa

À lire aussi
Claude Guéant, le 5 décembre 2018 mondial 2022
Attribution du Mondial 2022 au Qatar : "Il n'y a pas eu de deal" affirme Guéant sur RTL

La nouvelle mesure a donc été saluée par Nicholas McGeehan, chercheur de HRW qui relève qu'elle devrait bénéficier à "un nombre substantiel de salariés". Il a toutefois déploré que la nouvelle mesure ne porte pas sur la "kafala", un système hautement controversé qui met les travailleurs à la merci de leurs employeurs, les empêchant potentiellement de quitter le pays ou de changer d'emploi.

Les défenseurs des migrants dénoncent aussi les confiscations des passeports des travailleurs, l'imposition d'un visa de sortie pour quitter le pays ou les frais élevés perçus par les agences de recrutement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial 2022 Qatar Btp
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants