1 min de lecture Migrants

La France va accueillir 400 demandeurs d'asile de Grèce "dans les prochains mois"

Pour soulager l'afflux massif de migrants en Grèce, la France a annoncé via son ambassadeur à Athènes, qu'elle accueillera prochainement 400 demandeurs d'asile.

Deux enfants transportant de l'eau dans un cap de migrant sur l'île de Chios, Grèce, 11 décembre 2019
Deux enfants transportant de l'eau dans un cap de migrant sur l'île de Chios, Grèce, 11 décembre 2019 Crédit : LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Noé Blouin et AFP

L'ambassadeur français à Athènes, Patrick Maisonnave a indiqué, ce jeudi 12 décembre, que la France allait accueillir "dans les prochains mois" 400 demandeurs d'asile "qui ont atteint le territoire grec". Dans une interview accordée à l’agence de presse locale ANA, le diplomate a déclaré que l'État Français souhaitait "aider la Grèce à faire face à l'augmentation des flux migratoires de ces derniers mois".

Patrick Maisonnave a également précisé que La France allait collaborer "avec la Grèce et l'Agence européenne de contrôle des frontières Frontex", pour organiser le renvoie des migrants dont la demande d'asile a été refusée. "La lutte contre les réseaux de trafic d'immigration clandestine" sera aussi renforcée, via  "la présence d'experts français en Grèce", a ajouté l'ambassadeur.

Ce déplacement massif de demandeurs d'asile en France sera le premier depuis la fin du programme européen de "relocalisations". Mis en place en 2015, au plus fort de la crise migratoire, il était censé soulager l'Italie et la Grèce de l'afflux de migrants fuyant la guerre ou la misère. Cependant, sur les 160.000 personnes que devaient se répartir les États membres de l'union, seuls 29.000 ont été "relocalisées", dont 2.700 en France. 

Une porte d'entrée pour l'Eurpoe

La Grèce est redevenue en 2019 la première porte d'entrée des migrants en Europe. Le flux migratoire maritime en provenance de Turquie reste le plus important de ces dernières années. Selon le Haut-commissariat des réfugiés (HCR) il y aurait eu plus de 55.000 arrivées en 2019.

À lire aussi
Évacuation des migrants du Nord-Est de Paris le 28 janvier 2020. Migrants
Paris : évacuation du dernier campement de migrants dans le nord-est de la capitale

L'immigration via la frontière terrestre entre les deux pays est également en augmentation depuis 2018. Toujours selon le HCR, plus de 14.000 personnes ont emprunté ce second chemin, tout aussi périlleux, en 2019.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Grèce France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants