2 min de lecture Économie

La Chine continue de faire la chasse aux patrons

ÉDITO - Un milliardaire chinois a "disparu" à Hong Kong la semaine dernière, après avoir été enlevé en toute illégalité par des agents de Pékin.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
François Lenglet : la Chine continue de faire la chasse aux patrons Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Il y a quelques jours, l'un des hommes les plus riches de Chine, lié de près aux dirigeants politiques du pays, a été enlevé dans une chambre d'un hôtel de luxe à Hong Kong par les services secrets chinois. Le milliardaire a été arrêté avec ses gardes du corps femmes, qui le suivent en permanence, notamment pour lui essuyer le front quand il transpire (on n'a pas idée des problèmes des milliardaires !). Tout ce petit monde a été exfiltré en Chine, et probablement embastillé. On n'a aucune nouvelle d'eux depuis le début février.

Xiao Jianhua pèse au moins 6 milliards d'euros avec le groupe Tomorrow, qu'il a fondé. Il est l'un des mieux classés sur la liste Hurun, le classement des milliardaires chinois, qu'on appelle depuis peu "a liste de la mort". De nombreuses personnalités de ce classement ont, en effet, été arrêtées ou inquiétées par les autorités chinoises, au nom de la campagne contre la corruption déclenchée par le Président Xi.

Le maître du pays a, en effet, lancé ce qu'il appelle "le populisme à la façon chinoise". Une vaste purge destinée à édifier les masses, à l'heure où la croissance n'est plus ce qu'elle était, et à leur faire croire qu'on punit les corrompus.

Le Président Xi a lancé ce qu'il appelle "le populisme à la façon chinoise"

François Lenglet
Partager la citation

Certains seulement sont punis. Car pour le Président et son clan, l'opération est surtout une façon de faire disparaître des rivaux ou des personnages embarrassants, qui en savent trop sur ceux qui dirigent le pays et leur fortune. Xiao Jianhua, par exemple, avait racheté une entreprise à la soeur du Président, ce qui lui avait permis d'approcher le premier cercle du pouvoir, et donc s'en savoir trop. Est-ce le véritable motif de son incarcération ? C'est possible.

À lire aussi
Un homme retirant des billets au distributeur (illustration) Banques
Un tiers des banques dans le monde pourraient fermer en cas de crise

Cela rappelle les bonnes vieilles méthodes de Mao Zedong. Les luttes sont incessantes entre les différentes factions du pouvoir pseudo-communistes, et les campagnes politiques servent à régler les comptes de ce qui est aussi une mafia, avec des intérêts financiers considérables en jeu. Ce qui est frappant cette fois-ci, c'est que l'enlèvement a eu lieu à Hong Kong, une province qui dispose en principe d'une très large autonomie, et dans laquelle la Chine ne peut pas intervenir comme elle le souhaite.

C'est d'ailleurs pour cela que Xiao Jianhua s'y était installé. Il se croyait à l'abri, et d'autant plus qu'il possède un passeport canadien. Mais Pékin ne s'embarrasse pas de précautions. L'année dernière, ce sont plusieurs libraires de Hong-Kong qui avaient été enlevés, pour avoir mis en vente des ouvrages séditieux, dans lesquels figurait des révélations sur la vie secrète du Président Xi, et en particulier de sa fortune supposée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Chine Hong Kong
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants