2 min de lecture Immigration

L'Australie veut forcer les migrants à s'installer à la campagne

Pour décongestionner ses grandes agglomérations à la croissance forte, l'Australie envisage de forcer les nouveaux arrivants à s'installer à la campagne.

Melbourne concentre à elle seule 20% de la population australienne (illustration)
Melbourne concentre à elle seule 20% de la population australienne (illustration) Crédit : Paul Brown/REX/Shutterstock/SIPA
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Contraindre les nouveaux migrants à habiter pendant plusieurs années en zone rurale : c'est la mesure qu'étudient les autorités australiennes pour décongestionner les grandes agglomérations, ont-elles annoncé mardi 9 octobre.

L'Australie, bien que très vaste, n'est que peu densément peuplée. Mais sa population de 25 millions d'habitants enregistre un taux de croissance annuel de 1,6%, l'un des plus élevés de l'OCDE. Les agglomérations de Sydney, Melbourne et le sud-est du Queensland, où se trouve Brisbane, figurent parmi les zones urbaines à la croissance la plus rapide du monde, alimentée par une forte immigration, a déclaré Alan Tudge, ministre des Infrastructures urbaines et de la démographie.

"Cette (congestion) représente un grave défi pour les familles et un grave défi économique pour la Nation", a-t-il lancé. La pression sur les infrastructures de ces villes de l'Est australien "a coûté à l'économie 15 milliards de dollars australiens (9,2 milliards d'euros) l'année dernière, et en coûtera 40 milliards d'ici 2030 si rien n'est fait".

À lire aussi
Un campement de migrants à Grande-Synthe, le 28 septembre 2018 (illustration) nord
VIDÉO - Grande-Synthe : un campement d'environ 1.800 migrants évacué

À l'écart des villes, le désert

Car les trois États de l'Est du pays (Victoria, Nouvelles Galles du Sud et Queensland) attirent à eux seuls près de 20 millions d'habitants, une population concentrée en grande partie sur la côte, l'intérieur des terres devenant rapidement désertique.

L'Australie-Occidentale, qui couvre près d'un tiers du territoire, ne comptait en revanche que 2,6 millions d'habitants en 2018. Et elle grandit presque trois fois moins vite que celle du Victoria, où se trouve Melbourne.

Un contrôle difficile

Mais le gouvernement n'a pas précisé comment les nouveaux arrivants pourraient être forcés à habiter hors des agglomérations. Des voix discordantes se sont élevées pour dénoncer cette mesure.

"Les migrants iront là où il y a des opportunités et des équipements dans les villes", a souligné sur Twitter Roman Quaedvlieg, ancien patron de l'Australian Border Force. "Ce n'est pas possible de faire respecter ces règles sans ressources gigantesques, à la fois pour repérer les manquements et les sanctionner". 

L'Australie, terre d'immigration depuis sa colonisation par les Européens au XIXe siècle, applique depuis plusieurs années un contrôle strict des arrivées sur son territoire. Près de la moitié des Australiens sont pourtant soit nés à l'étrangers, soit nés d'un, voire deux parents d'origine étrangère.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Océanie Australie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795110430
L'Australie veut forcer les migrants à s'installer à la campagne
L'Australie veut forcer les migrants à s'installer à la campagne
Pour décongestionner ses grandes agglomérations à la croissance forte, l'Australie envisage de forcer les nouveaux arrivants à s'installer à la campagne.
https://www.rtl.fr/actu/international/l-australie-veut-forcer-les-migrants-a-s-installer-a-la-campagne-7795110430
2018-10-09 12:52:23
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LRNA7iqYk65xIGyYLJH2gQ/330v220-2/online/image/2018/1009/7795111082_melbourne-en-australie-illustration.jpg