1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. L'Allemagne n'expulsera plus les réfugiés syriens
2 min de lecture

L'Allemagne n'expulsera plus les réfugiés syriens

Berlin est le seul État de l'UE à accueillir tous les migrants fuyant la guerre en Syrie. En parallèle, le pays est confronté à une flambée de violences xénophobes.

Une petite fille immigrée devant le ministère de la Santé à Berlin le 25 août 2015.
Une petite fille immigrée devant le ministère de la Santé à Berlin le 25 août 2015.
Crédit : TOBIAS SCHWARZ / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Bruxelles salue un "acte de solidarité européenne". L'Allemagne renonce à expulser les Syriens. Au même moment, la chancelière Angela Merkel doit se rendre dans un foyer de réfugiés, récemment pris pour cible par des manifestants d'extrême droite. 

Berlin a annoncé, mardi 25 août, avoir renoncé à renvoyer les Syriens vers leur pays d'entrée dans l'Union européenne, une mesure discrètement mise en oeuvre de longue date. Il s'agit du "seul cas dont nous avons connaissance parmi les États membres", selon la porte-parole de la Commission européenne Natasha Bertaud. Ce geste "constitue une reconnaissance du fait que l'on ne peut laisser les États membres situés aux frontières extérieures (la Grèce, l'Italie) gérer seuls" l'afflux exceptionnel de migrants, commente Natasha Bertaud.

À regarder

Plus de 2.000 immigrés sont passés en Hongrie en une journée lundi
02:08

De nouveaux incidents visant les réfugiés

"L'Europe est dans une situation qui n'est pas digne de l'Europe, il faut tout simplement le dire", estime de son côté Angela Merkel, qui appelle à une plus juste répartition de l'accueil des réfugiés au sein de l'UE. La chancelière allemande doit par ailleurs ce rendre ce mercredi dans un foyer de réfugiés Heidenau (Saxe), cible de violentes manifestations anti-immigrés le week-end dernier, qualifiées  d'"abjectes" par la chancelière.

Deux nouveaux incidents visant des centres de réfugiés ont eu lieu mardi et mercredi, dans l'est de l'Allemagne, sans faire de blessé. À Leipzig, en pleine nuit, un inconnu a lancé un engin incendiaire à travers la fenêtre ouverte d'un bâtiment vide, qui devait accueillir à partir de mercredi quelque 56 demandeurs d'asile, selon la police locale. Un témoin a immédiatement alerté les pompiers, qui ont pu empêcher le feu de se propager. Seul un matelas a été brûlé. Par ailleurs, mardi soir, deux hommes fortement alcoolisés se sont introduits, armés d'un couteau, dans un centre d'accueil à Parchim. Plusieurs réfugiés qui se trouvaient à l'extérieur du bâtiment ont eu le temps de se mettre à l'abri et de prévenir le personnel de surveillance. Les deux hommes ont pris la fuite, mais ils ont été interpellés. Ils sont poursuivis pour violation de domicile et infraction à la législation sur les armes. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/