1 min de lecture Corée du Nord

Kim Jong-un : son demi-frère assassiné aurait été en lien avec la CIA

Jusqu'à ce qu'il soit assassiné en février 2017, Kim Jong-nam, le demi-frère du dictateur Nord-Coréen, aurait fourni des renseignements à plusieurs services d'espionnage, notamment à la CIA.

Des images de Kim Jong-Nam à la télévision sud-coréenne le 14 janvier 2016.
Des images de Kim Jong-Nam à la télévision sud-coréenne le 14 janvier 2016. Crédit : JUNG Yeon-Je / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Le demi-frère de Kim Jong-un lié à la CIA, l'agence du renseignement américaine ? C'est ce qu'affirment anonymement ce mardi 11 juin des anciens agents américains au Wall Street journal. Selon eux, Kim Jong-nam aurait informé d'autres services d'espionnage sur les coulisses du pouvoir nord-coréen, notamment en Chine. 

Le 13 février 2017, le demi-frère du dictateur a été assassiné à l'aéroport de Kuala Lumpur. Deux femmes ont été filmées en train de lui projeter au visage du VX, un agent neurotoxique. Il est mort quelques minutes plus tard.

Si les motivations politiques n'ont jusqu'à présent pas été confirmées, la police malaisienne avait déjà suggéré des liens possibles entre Kim Jong-nam et les services américains. Des images de sécurité d'un grand hôtel ont également fuité, peu avant sa mort. Kim Jong-nam était en compagnie de plusieurs occidentaux, présentés par la police comme des hommes de la CIA.

Des liens à l'origine de son assassinat

Les liens entre les services secrets et Kim Jong-nam ont-ils pu pousser le pouvoir nord-coréen à le supprimer ?

À lire aussi
Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, est candidat à la primaire démocrate Corée du Nord
Pour Pyongyang, Joe Biden est un "chien enragé" qu'il faut "battre à mort"

Pour plusieurs experts, l'assassinat de Kim Jong-nam a été approuvé par Kim Jong-un. Ce dernier craignait l'influence politique de son demi-frère. Les deux hommes ne se sont pourtant probablement jamais rencontrés. Kim Jong-nam, considéré comme un "dissident", est parti se réfugier à l'étranger dans les années 90. Il a majoritairement vécu en Chine avant de mourir à l'âge de 45 ans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Nord Kim Jong-Un Dictateur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants