2 min de lecture Séisme

Japon : alerte au tsunami levée après un puissant séisme dans le nord-ouest

Un petit tsunami a été mesuré mardi soir dans le nord-ouest du Japon à la suite d'un fort séisme, mais l'avis de raz-de-marée a été levé deux heures et demie plus tard.

Nigita (Japon)
Nigita (Japon)
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Fin de l'alerte au Japon. Un petit tsunami a été mesuré ce mardi 18 juin dans le nord-ouest du Japon à la suite d'un fort séisme. Mais l'alerte au ras-de-marée a finalement été levée deux heures et demie plus tard.

La magnitude de ce tremblement de terre survenu à 22h22 locales était de 6,4 selon les mesures de l'institut de géophysique américain USGS. L'Agence nationale de météo japonaise l'a évaluée selon une méthode différente à 6,7, après une première estimation à 6,8. 

Un tsunami d'un mètre était attendu sur une partie de la côte nord-ouest de l'île de Honshu, le long des préfectures de Yamagata, Niigata et Ishikawa, d'après les estimations de l'Agence de météo. Celle-ci a constaté un petit raz-de-marée en au moins cinq points un peu plus tard, mais a levé l'avis vers 01 heure du matin, mercredi 19 juin. Les autorités recommandent néanmoins de rester loin des côtes par précaution. 

Pas de dégâts majeurs

Des caméras de la NHK qui se déclenchent automatiquement en cas de séisme ont montré l'effroi dans un des bureaux locaux de la chaîne au moment du séisme. Les centres d'appel des services d'urgence sont saturés, des coupures de courant sont constatées, des fuites de gaz signalées et des trains stoppés, a indiqué dans un premier temps la NHK, mais la situation a semblé se calmer par la suite.

À lire aussi
Un séisme et un tsunami ont déjà touché l'Indonésie fin septembre 2018 (Illustration) tsunami
Indonésie : l'alerte tsunami levée, après un violent séisme au large des côtes de Java

Des tronçons routiers ont également été fermés alors que les compagnies d'électricité n'ont pas signalé d'anomalies dans les installations situées dans le périmètre affecté. 

De précédents séismes dramatiques

"Il est fort possible que se produisent de nouvelles fortes secousses, soyez vigilants", a prévenu un expert de l'agence de météo. En effet, il arrive que les séismes secondaires soient plus puissants que le premier.

Le Japon est situé à la jonction de quatre plaques tectoniques et subit chaque année environ 20% des plus violents séismes recensés sur la planète. Tous les Japonais gardent en mémoire le tsunami du 11 mars 2011 qui, après un tremblement de terre de magnitude 9 au large, avait tué 18.500 personnes et provoqué l'accident nucléaire de Fukushima.

La région de Niigata (nord-ouest) a quant à elle été affectée par des séismes meurtriers en 2004 et 2007, qui ont entraîné l'arrêt de la centrale Kashiwazaki-Kariwa, la plus importante du pays avec 7 réacteurs. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séisme Japon Tsunami
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants