2 min de lecture Animaux

Italie : un chat "enragé" terrifie toute la Toscane

VU DANS LA PRESSE - Un chat a mordu trois personnes de sa famille domestique et blessé un vétérinaire en contractant un virus rarissime proche de la rage. L'affaire est remontée jusqu'au ministère de la Santé.

Un chat. (Photo d'illustration)
Un chat. (Photo d'illustration) Crédit : AFP / MICHAL CIZEK
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Il est sans aucun doute le chat le plus connu d'Italie. Un félin domestique sème actuellement la panique dans la ville d’Arezzo en Toscane, qui compte 100.000 habitants, et sa région, après être devenu agressif en mordant trois membres de la famille qui le possède avant de blesser avec une morsure le vétérinaire chez lequel il a été amené.

Comme le rapporte le quotidien romain La Repubblica et le relaie Le Courrier International, ce chat fait la Une des journaux en Italie puisque le professionnel de santé animal croit identifier des symptômes qui ressemblent à la rage, une maladie "qu’il n’a étudiée que dans les livres”.

Le chat "enragé" a donc été confié à une structure spécialisée dans les problèmes neurologiques, où l’animal décède rapidement. Des analyses supplémentaires sont néanmoins effectuées sur son cerveau et révèlent que le félin est positif à un type de Lyssavirus. Ce virus, proche de celui qui provoque la rage, est extrêmement rare, "puisqu’il n’a été identifié qu’une seule fois dans l’histoire, chez une chauve-souris du Caucase, en 2002".

Cette affaire ne s'arrête pas là puisque puisque les 13 personnes qui ont été mordues ou sont entrées en contact avec le chat ont été soumises à un traitement préventif. “La possibilité que ces personnes aient contracté la maladie est considérée comme très mince, mais mieux vaut ne pas prendre de risque”, souligne le journal romain.

Une affaire qui remonte jusqu'au ministère de la Santé

À lire aussi
Les requins sont estimés à 844 millions de dollars, soit 742 millions d'euros faits divers
Lyon : trois requins d'une espèce menacée sont nés à l'aquarium

Pris de panique par cette découverte scientifique, le maire d’Arezzo a mis en place des mesures draconiennes dans sa ville puisque depuis ce dimanche 28 juin et jusqu'au jeudi 27 août, les chiens ne pourront y circuler qu’en laisse dans la commune sous peine d'être séquestrés et l'élu a également incité les habitants à signaler aux autorités municipales toute fuite de leur chien ou changement de comportement soudain.

Les révélations sur le "chat d’Arezzo" sont même remontées jusqu’au sommet de l’État italien, indique Il Fatto Quotidiano, qui souligne que "le ministère de la Santé a constitué un groupe technique et scientifique pour examiner cette histoire".

Selon un professeur spécialiste des maladies infectieuses chez les animaux, interrogé par le journal transalpin, ce chat est "un cas exceptionnel, rarissime, avec un enchaînement de circonstances presque impossible à imaginer". Étant donné que la rage ne se transmet pas entre êtres humains, il est fort probable que la panique qui s'est installée à Arezzo s'estompe peu à peu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Chat Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants