1 min de lecture Transports

Irlande : un avion rebrousse chemin à cause d'une tasse de café

En plein milieu de l'Atlantique, l'Airbus A330-243 a été contraint d'atterrir en urgence en Irlande parce qu'une tasse de café a été renversée sur le tableau de bord.

Un pilote aux commandes de son avion (illustration)
Un pilote aux commandes de son avion (illustration) Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Changement de destination pour les 326 passagers de l'Airbus A330-243. Ils devaient atterrir à Cancún, au Mexique, mais se sont finalement retrouvés à Shannon, en Irlande à cause d'une tasse de café. C'est l'autorité britannique responsable des enquêtes sur les accidents aériens, l'Air Accidents Investigation Branch, qui a révélé l'histoire insolite dans son rapport publié jeudi 12 septembre

Alors que l'avion de la compagnie Condor volait au-dessus de l'Atlantique, le pilote de l’appareil, qui compte plus de 13.000 heures de vol à son actif, boit une tasse de café et la renverse accidentellement. Une petite partie tombe sur le tableau de bord qui devient alors très chaud et émet de la fumée ainsi qu'une "odeur de circuits électriques brûlés". Peu à peu, il cesse de fonctionner. Le commandant décide alors de dérouter l'appareil.  

Les enquêteurs ont révélé que le pilote n'avait pas placé sa tasse de café dans le porte-gobelet prévu à cet effet car elle était trop petite. Condor a, d'après le rapport, "modifié ses procédures pour s'assurer que des couvercles à gobelets soient fournis sur tous ses vols, et a rappelé à ses équipages de cabine qu'ils devaient s'en servir". L'avion a finalement été réparé par des ingénieurs. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Avions Irlande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants