1 min de lecture Conflit

Iran : "Le danger est croissant", estime le chercheur David Rigoulet-Roze

INVITÉ RTL - Chercheur en géopolitique et rédacteur en chef de "l’Orients Stratégiques", David Rigoulet-Roze explique en quoi la mort du général Qassem Soleimani dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 janvier menace aujourd’hui la paix.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Iran : "Le danger est croissant", estime le chercheur David Rigoulet-Roze Crédit Image : Crédit Pool / Iranian Supreme Leader Pr / ANADOLU AGENCY | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Venantia Petillault

L'assassinat par les Américains de Qassem Soleimani, haut responsable iranien, est un événement majeur qui laisse présager des tensions entre l'Iran et les États-Unis. David Rigoulet-Roze explique les conséquences de ce conflit entre les deux pays. 

"Soleimani représentait le grand architecte de la stratégie de projection de l’Iran au niveau régional, c’était le marionnettiste car c’est lui qui organisait les discussions pour l’instauration d’un nouveau Premier ministre en Irak", explique-t-il. 

Après la mort du général, trois jours de deuil ont été déclarés en Iran et des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans le centre de Téhéran ce vendredi 3 janvier, brandissant des portraits de Soleimani : " En Iran, bien qu’il y a une grande ambivalence sur sa personne, il bénéficiait d’une aura particulière car il avait fait ses classes en Irak notamment".

"L'Iran va réagir, c'est incontestable"

"L’Iran va réagir, c’est incontestable", estime David Rigoulet-Roze. Concernant les enjeux de cette nature c’est le guide suprême, Ali Khamenei, qui prendra toutes les décisions. "Une réunion du conseil de sécurité vient d’avoir lieu à Téhéran, aux côtés du guide pour décider de la réponse à venir et qui sera probablement proportionnelle à l’affront qui a été fait à Téhéran." "Il y a une multitude de bases américaines qui se trouvent exposées mais ce ne sont pas les seules cibles. Les partenaires des Américains, se retrouvent eux aussi en première ligne."

À lire aussi
Soudan du Sud : des enfants soldats rendent les armes lors d'une cérémonie sous l'égide de l'Unicef le 10 février 2015 (illustration). conflit
L'Unicef manque de fonds pour venir en aide aux enfants soldats



Les conséquences de ce conflit sont donc à craindre, comme le souligne le chercheur : "Le prix du pétrole a immédiatement augmenté par exemple. Les conséquences peuvent être planétaires et non plus régionales. Même si Mike Pompeo semble dire le contraire, on peut penser que le danger est croissant."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Conflit Iran États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants