1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Indonésie : les relations sexuelles hors mariage bientôt criminalisées
2 min de lecture

Indonésie : les relations sexuelles hors mariage bientôt criminalisées

Ce mardi, un texte visant à "protéger l'institution du mariage" en Indonésie a été adopté par le Parlement. Cette loi prévoit de criminaliser les relations sexuelles hors mariage et le concubinage. Son entrée en vigueur pourrait se faire dans trois ans.

Deux personnes amoureuses (illustration)
Deux personnes amoureuses (illustration)
Crédit : Unsplash/Alvin Mahmudov
Joanna Wadel & AFP

Une décision qui selon les défenseurs des droits humains, marque le glissement du pays vers le fondamentalisme. Le Parlement indonésien vient d'approuver, ce mardi 6 décembre, un texte criminalisant les relations sexuelles hors mariage et le concubinage. Une réforme du code pénal adoptée à la majorité des députés, qui doit encore être signée par le président Joko Widodo, avant d'entrer en vigueur dans trois ans

Selon un exemplaire de la loi consulté par l'AFP, le texte rend passibles d'un an de prison les relations sexuelles hors mariage, et de six mois de prison la cohabitation des couples non mariés. Un porte-parole du comité chargé d'élaborer le projet au ministère de la Justice, Albert Aries, a affirmé que la réforme protégera l'institution du mariage. D'après ce dernier, seuls le conjoint, les parents ou les enfants pourront dénoncer les relations sexuelles prémaritales et extramaritales, limitant ainsi la portée de cette loi. 

Afin de rassurer la population réfractaire au texte, les autorités indonésiennes ont assuré que celui-ci n'affectera pas les étrangers visitant l'île de Bali, et donc n'aura aucun impact sur le tourisme, contrairement à ce que craignent les milieux d'affaires locaux. Les États-Unis ont fait part ce mardi de leur inquiétude quant à ce qu'ils estiment être un recul en matière de droits humains

"Nous sommes préoccupés par la façon dont ces changements pourraient affecter les droits humains et (le principe de) liberté fondamentale en Indonésie", a déclaré à la presse le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price. 

Des manifestants invités à saisir la cour constitutionnelle

À lire aussi

Autre réforme approuvée ce mardi en Indonésie : la peine de mort, souvent prononcée dans le pays pour les crimes liés à la drogue, sera désormais assortie d'une période de probation de 10 ans, à l'issue de laquelle elle pourra être commuée en prison à vie si le condamné a fait preuve d'un comportement exemplaire.

Une dizaine de personnes se sont rassemblées dans le centre de Jakarta en brandissant des pancartes contre le nouveau code pénal, l'accusant de "réinstaurer la loi de l'ère coloniale". Bambang Wuryanto, le chef de la commission parlementaire qui a supervisé les délibérations sur le texte a invité les critiques à "déposer un recours judiciaire auprès de la cour constitutionnelle" au lieu de manifester.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire