1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : Poutine peut-il être jugé pour "crimes de guerre" ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : Poutine peut-il être jugé pour "crimes de guerre" ?

DÉBAT - Alors que le massacre de Boutcha a profondément choqué en Occident. Peut-il pour autant y avoir une enquête internationale ?

La ville détruite de Boutcha a été reprise par les forces ukrainiennes.
La ville détruite de Boutcha a été reprise par les forces ukrainiennes.
Crédit : RONALDO SCHEMIDT / AFP
Guerre en Ukraine : la Russie peut-elle être jugée pour "crimes de guerre"
00:08:14
Guerre en Ukraine : la Russie peut-elle être jugée pour "crimes de guerre"
00:08:14
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par William Vuillez

Après le massacre de Boutcha, c'est la question du jour, a-t-on une chance de voir les responsables russes jugés un jour. Ce week-end, de terribles images en provenance d'Ukraine ont montré des cadavres jonchant le sol dans cette ville proche de Kiev. La communauté internationale a qualifié ces violences de "crimes de guerre" et réclamé un enquête. Mais peut-il vraiment y avoir une enquête internationale ? 

Pour répondre à cette question, Cécile Coudriou, présidente d'Amnesty International France était l'invitée de RTL ce lundi 4 avril. "Nous avons une équipe de chercheurs qui peuvent authentifier des photos, des vidéos. Ça prend un peu de temps. Nous avons des experts en armement qui peuvent aussi recueillir des témoignages. Tout cela contribue à établir des faits. Il est important que des États mais aussi les ONG comme la nôtre puisse contribuer en établissant des faits", dit-elle. 

"À force de vérification, ça peut déjà commencer à contrer une forme de propagande. Nous avons déjà établi qu'il y avait des éléments constitutifs de crimes de guerre. Aujourd'hui, c'est aussi un travail de terrain. Nous commençons à avoir des témoignages extrêmement préoccupants, de soldats qui s'en prennent à des civils, ce qui est bien sûr un crime de guerre quand on parle de viol, de torture, d'homicide volontaire. Tout cela est absolument proscris par le droit international", explique Cécile Coudriou.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.