1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : pourquoi le couple franco-allemand bat de l'aile ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : pourquoi le couple franco-allemand bat de l'aile ?

ÉCLAIRAGE - Le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz vont tenter mercredi 26 octobre de relancer le tandem franco-allemand, plombé par une série de différends, de l'énergie à la défense, sur fond de guerre en Ukraine.

Olaf Scholz et Emmanuel Macron, le 6 octobre 2022 à Prague
Olaf Scholz et Emmanuel Macron, le 6 octobre 2022 à Prague
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Guerre en Ukraine : pourquoi le couple franco-allemand bat de l'aile ?
00:04:43
Bénédicte Tassart - édité par Thomas Pierre

Olaf Scholz à Paris. Le chancelier allemand est reçu par Emmanuel Macron ce mercredi 26 octobre. Une visite qui est loin d'être anodine alors que depuis quelques semaines, le sacro-saint couple franco-allemand bat de l'aile. Quels sont les problèmes, les points de divergence entre Paris et Berlin ? 

Il y en a beaucoup. Le principal, c'est que l'axe franco-allemand n'y plus en ce moment la priorité de Berlin. Depuis le début de la guerre, l'Allemagne a été très déstabilisée dans son modèle. Une Allemagne nourrie jusqu'ici au gaz russe, qui a beaucoup misé sur le commerce avec la Chine, qui préférait se passer d'armée et ne prenait pas en compte le risque de guerre. Il faut tout repenser. Alors Berlin cogite. Mais avec ses voisins de l'Est, la Pologne, les et les pays baltes, et surtout avec les Etats-Unis dont elle a bien besoin en ce moment. 

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase, c'est l'annonce que l'Allemagne travaille avec 14 autres pays de l'Union et la Finlande à son idée de bouclier du ciel européen. L'Allemagne veut un système antimissile destiné à protéger tout notre continent, un peu comme Israël à une échelle plus petite. Objectif : se protéger de la Russie, avec du matériel allemand et américain. 

L'industrie française de la défense n'est pas dans le projet, elle a été écartée. Il faut dire que l'Elysée n'était pas enthousiaste à cette idée de bouclier. L'Elysée croit que la dissuasion par l'arme nucléaire suffira. Paris a l'arme nucléaire. Berlin a invité Paris deux fois de réunion début octobre. Paris n'est pas venu. Cette brouille est-elle irréversible ? Pas du tout. D'ailleurs, ce n'est pas le moment que ce soit la fin du couple franco-allemand, parce qu'il y en a un qui se frotterait les mains : Vladimir Poutine...

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire