2 min de lecture Écologie

Greta Thunberg : les coulisses de sa traversée de l'Atlantique avec Pierre Casiraghi

Aliments lyophilisés, un seau pour toilettes, pas d'électricité : la traversée de Greta Thunberg vers New York sur le voilier de Pierre Casiraghi sera faible en émission carbone, mais aussi en confort.

Greta Thunberg sur le voilier à destination de New-York, mardi 13 août
Greta Thunberg sur le voilier à destination de New-York, mardi 13 août Crédit : Ben STANSALL / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Cap sur New York pour Greta Thunberg, la jeune égérie de la lutte contre le réchauffement climatique. Le départ est prévu ce mercredi 14 août du port de Plymouth (Royaume-Uni). Elle embarque à bord d'un voilier de course en compagnie d'un membre de la famille princière de Monaco : Pierre Casiraghi. 

Objectif : une croisière zéro carbone. La nourriture est lyophilisée, les toilettes sont un seau en plastique, et le voilier est équipé de panneaux solaires qui permettent de générer de l'électricité. 

La traversée doit durer deux semaines et lui permettra d'assister au sommet mondial de l'ONU. Greta Thunberg avait en effet refusé d'y aller en avion à cause des émissions de carbone. Le fils de la princesse Caroline de Monaco Pierre Casiraghi lui avait alors proposé de mettre gratuitement à sa disposition un bateau. 

Confort rudimentaire

Le voilier, le "Malizia II", mesure 18 mètres de long. Il est dirigé par Pierre Casiraghi et Boris Herrmann, un skipper allemand qui a trois tour du monde à son actif. 

À lire aussi
Daniel Cueff, maire de Langouët pesticides
Arrêté anti-pesticides : la commune de Langouët, un labo écolo grandeur nature

Il est équipé de panneaux solaires et de turbines sous-marines qui permettent de créer de l'électricité. Grâce à cette électricité, les instruments de navigation, le pilote automatique, les dessalinisateurs et un laboratoire pour tester le niveau de CO2 des eaux sont alimentés. 

Le seul consommateur d'énergie fossile à bord est un petit réchaud à gaz pour chauffer l'eau nécessaire à la nourriture végan lyophilisée. Pour les toilettes, c'est aussi rudimentaire : un seau en plastique avec sac biodégradable qui peut être jeté par-dessus bord est disponible pour les 5 personnes de l'équipage. 

Objectif : arriver sains et saufs

Enfin, quatre lits superposés ont été installés pour Greta, son père et un cinéaste qui réalise un documentaire sur son combat. Les deux skippers Herrmann et Casiraghi dormiront à tour de rôle dans le quatrième. 

Greta Thunberg a essayé le voilier pour la première fois lundi 12 août, et elle a eu le mal de mer. "Il fallait s'y attendre", commente-t-elle. Le bateau peut aller jusqu'à 70 km à l'heure mais le capitaine compte naviguer plus lentement. Seul objectif : arriver sains et saufs à New York. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Bateau Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798182535
Greta Thunberg : les coulisses de sa traversée de l'Atlantique avec Pierre Casiraghi
Greta Thunberg : les coulisses de sa traversée de l'Atlantique avec Pierre Casiraghi
Aliments lyophilisés, un seau pour toilettes, pas d'électricité : la traversée de Greta Thunberg vers New York sur le voilier de Pierre Casiraghi sera faible en émission carbone, mais aussi en confort.
https://www.rtl.fr/actu/international/greta-thunberg-les-coulisses-de-sa-traversee-de-l-atlantique-avec-pierre-casiraghi-7798182535
2019-08-14 14:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BTbfGup1CmxqT3-UUQiDiQ/330v220-2/online/image/2019/0814/7798182656_greta-thunberg-sur-le-voilier-a-destination-de-new-york-mardi-13-aout.jpg