1 min de lecture États-Unis

Fusillade dans l'Ohio : le tireur identifié, sa sœur figure parmi les victimes

La police a identifié le tireur de Dayton comme "Connor Betts, homme blanc, 24 ans", avant de préciser que sa sœur figure parmi les victimes de la fusillade.

Un policier non loin de la fusillade qui a eu lieu à Dayton dans l'Ohio
Un policier non loin de la fusillade qui a eu lieu à Dayton dans l'Ohio Crédit : Matthew Hatcher / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Le tireur qui a tué neuf personnes dans l'Ohio dans la nuit de samedi à dimanche était un "homme blanc" de 24 ans, ont annoncé les autorités américaines lors d'une conférence de presse. "Le tireur était Connor Betts, homme blanc, 24 ans", a déclaré Matt Carper, responsable de la police de Dayton, où la fusillade a eu lieu. Selon CBS News, le jeune homme sera originaire de Bellbrook dans l'Ohio.

Parmi les neuf victimes figure la sœur du tireur. Megan Betts, "une femme blanche de 22 ans", figure parmi les victimes, a déclaré Matt Carper. "C'est la sœur" du tireur Connor Betts, a-t-il ensuite précisé. 

Vers une heure du matin dimanche, le tireur avait ouvert le feu dans un quartier animé du centre-ville, faisant 9 morts et 27 blessés. Le suspect, qui utilisait un fusil d'assaut équipé de chargeurs à grande capacité et avait des munitions supplémentaires, a été tué moins d'une minute après le début de la fusillade par des policiers en patrouille dans le quartier.  

Pour le moment, les autorités n'ont identifié aucun motif. Le fait que le tireur ait été lourdement armé suggère cependant qu'il avait l'intention de tuer un grand nombre de personnes.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Fusillade Fusillade usa
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants