1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Fusillade à Orlando : "J'ai cru que j'étais en Afghanistan", témoigne un rescapé
1 min de lecture

Fusillade à Orlando : "J'ai cru que j'étais en Afghanistan", témoigne un rescapé

DOCUMENT RTL - Un rescapé de la tuerie survenue dans une discothèque d'Orlando, qui a fait 50 morts et 53 blessés, raconte l'enfer vécu pendant ces trois heures interminables.

Les policiers enquêtent sur les lieux de la fusillade à Orlando
Les policiers enquêtent sur les lieux de la fusillade à Orlando
Crédit : Phelan M. Ebenhack/AP/SIPA
Fusillade à Orlando : "J'ai cru que j'étais en Afghanistan", témoigne un rescapé
00:01:53
Stéphane Carpentier & Philippe Corbé

Jamais les États-Unis n'avaient connu une telle fusillade. L'attaque d'une discothèque emblématique de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres) par Omar Mateen, dans la nuit de samedi à dimanche 12 juin, à Orlando (Floride) a fait 50 morts et 53 blessés. C'est l'attentat terroriste le plus meurtrier depuis ceux du 11 septembre 2011, à New York. L'Américain de 29 ans, d'origine afghane, armé d'un fusil d'assaut et d'un pistolet a été abattu par la police. Trois heures se sont écoulées entre les premiers tirs et la fin de la prise d'otages. 

Trois heures qui ont semblé durer une éternité pour un jeune américain présent ce soir-là. "On va au Pulse, les gens dansent et tout à coup, on entend des tirs", témoigne-t-il au micro de RTL. Celui qui s'est rendu dans cette discothèque pour passer une agréable soirée avec son ami compte profiter d'une pause du tireur pour fuir les lieux. Mais, alors qu'il allait se lever, les coups de feu retentissent de plus belle. "J'ai cru que j'étais en Afghanistan. On a vu des gens tomber, il y avait du sang partout", lâche-t-il.

Il part de l'autre côté de l'établissement et se cache sous les meubles pour attendre le moment propice. L'homme réussit finalement à quitter cet enfer par la porte de derrière, près des toilettes. "Mon ami a quant à lui couru se cacher dans les toilettes", se rappelle-t-il. C'est à ce moment précis qu'il perd sa trace. L'homme a l'impression d'avoir été abandonné par les autorités. "Où était la police" pendant que ça tirait "encore, encore et encore", s'énerve le jeune homme. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.