8 min de lecture Fusillade usa

Fusillade en Californie : 14 morts et autant de blessés, deux suspects abattus, un troisième interpellé

Les autorités ont confirmé le décès de 14 personnes et 17 blessés. Deux suspects, un homme et une femme, ont été abattus par la police qui a interpellé une troisième personne ; un citoyen américain du nom de Syed Farook.

La police sur les lieux de la fusillade à San Bernardino, en Californie
La police sur les lieux de la fusillade à San Bernardino, en Californie
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Mercredi 2 décembre, la ville de San Bernardino, à l'est de Los Angeles, a vécu une tragédie comme les États-Unis en connaissent plus que fréquemment. Lors d'un repas de Noël organisé par les services du comté, une fusillade a éclaté faisant au moins 14 morts et 17 de blessés, dont 10 grièvement. En fuite, trois suspects ont été prises en chasse par les forces de l'ordre qui en ont abattu deux, un homme et une femme, puis arrêté un. 

L'homme, qui travaillait pour le service d'État de Californie, se nomme Syed Farook et est actuellement entendu en garde à vue. Le second suspect, une femme, serait citoyenne du Qatar selon plusieurs médias. Les motifs de la fusillade ne sont pas encore connus, mais le FBI n'écartait pas la piste terroriste après les événements tragiques qui ont duré plusieurs heures à San Bernardino.

>
Une fusillade a fait 14 morts et 17 blessés en Californie Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date :

5h30 - Selon Fox News, la femme abattue par la police est originaire ou citoyenne du Qatar. Une information recoupée par le Los Angeles Times.

4h12 - Le père du suspect de San Bernardino, qui avoue ne pas l'avoir vu depuis longtemps, s'est exprimé dans les colonnes du Daily News, "Il était très religieux, il voulait aller au travail, revenir, aller prier, revenir".

3h55 - Selon le Los Angeles Times, qui révélait qu'une dispute avait éclaté lors du repas de Noël, Syed Farook a brusquement quitté les lieux 20 minutes avant le début de la fusillade.

3h41 - la maison perquisitionnée est celle de Syed Farook, qui travaillait pour un service de l'État de Californie et plus précisément pour les services sanitaires du Comté, réunis mercredi pour une fête de Noël.

3h22 - Selon NBC News, un des suspects se nommerait Syed Farook et serait un citoyen américain.

3h00 - Le FBI confirme l'arrestation d'un homme ainsi qu'une perquisition à son domicile. Son implication dans la fusillade n'est pour le moment pas établie.

2h41 - Alors que le FBI n'a toujours pas exclu la piste terroriste, la police confirme qu'il y a bien eu une dispute lors du repas de Noël, qu'une personne en est parti, mais pour le moment rien ne confirme qu'il s'agisse d'un des trois suspects.

2h30 - Selon le chef de la police, les deux suspects morts dans le véhicule retrouvé sont un homme et une femme en habits militaires, armés d'un fusil d'assaut et d'une arme de poing.

2h06 - Alors que CNN parle régulièrement de la piste terroriste, le Los Angeles Times évoque un motif totalement différent. Selon le média, "une dispute" pourrait être à l'origine de la tuerie, un homme en colère serait revenu armé et accompagné au repas de Noël...

1h53 - Certains riverains tentent de gagner leur domicile, mais tout le quartier de San Bernardino reste bouclé par les forces de l'ordre. 

1h48 - Toutes les pistes sont explorées par les enquêteurs qui n'ont pour le moment donné aucun élément. Le chef de la police a parlé d'un "terrorisme intérieur" mais les motifs peuvent être multiples et la piste terroriste extérieure n'est pas abandonnée. "Je dis ça avec précaution mais ça ressemble à ce qu'on voit au Moyen-Orient", risque tout en nuances un reporter de CNN.

1h30 - Rien n'est encore terminé à San Bernardino où la police continue de faire du porte-à-porte pour retrouver le troisième suspect. La présence d'explosifs n'a toujours pas été confirmée, mais les militaires sont bien déployés à bord de véhicules blindés pour faire face à la menace.

À lire aussi
Le lieu où s'est déroulée une fusillade le 26 août 2020, à Kenosha (Wisconsin) États-Unis
États-Unis : qui est Kyle Rittenhouse, qui aurait tué 2 manifestants à Kenosha ?

1h17 - La police aurait localisé l'endroit où se serait retranché le troisième suspect. 

1h15 - Selon le Los Angeles Times, un officier de police aurait été blessé lors des échanges de tirs avec les suspects.

1h12 - Il y a quelques minutes, Donald Trump, le candidat aux primaires républicaines pour l'élection présidentielle, a tweeté ses condoléances aux victimes de la tuerie pour lesquelles ils s'est dit "trop triste". 

1h07 - La police parle officiellement de deux suspects, mais n'exclut pas qu'un troisième soit bien en fuite.

1h01 - Pour  le moment, les sources ne sont pas toutes accordées quant au sort des suspects. L'un est abattu, l'autre encore dans le véhicule mais un troisième serait peut-être toujours en fuite.

00h53 - Les militaires se demandent si le véhicule n'est pas piégé. Un suspect blessé et armé serait toujours à l'intérieur. 

00h47 - Selon cette même chaîne, un premier suspect serait mort, un autre arrêté. Le troisième, à terre près du véhicule retrouvé, pourrait être encore en vie.

00h44 - La mort du suspect n'est à ce stade pas confirmée. KTLA, la chaîne locale, fait savoir que l'incertitude demeure sur l'état physique du suspect qui pourrait être grièvement blessé.

00h42 - "Je sais que la situation est encore en cours", a déclaré Vicky Cervantes, une responsable de la police de San Bernardino qui a par ailleurs confirmé qu'un des suspects se trouvait à terre après des échanges de tirs.

00h34 - La police fait preuve de la plus grande prudence et n'approche pour le moment pas le 4x4 noir abandonné au milieu de la route. Des explosifs ont été retrouvés et les autorités redoutent une explosion.

00h32 - Un véhicule militaire est arrivé sur place, des dizaines de policiers, armes à la main, fouillent les alentours à la recherche des autres suspects. Les maisons du quartier résidentiel bouclé sont investies par les forces de l'ordre.

00h26 - Le bureau du sheriff du Comté confirme qu'un des suspect est bien touché et à terre. Des dizaines de véhicules de police l'entourent.

00h23 : la télévision américaine fait savoir qu'un des corps à terre aux côtés du véhicule est celui d'un suspect.

00h22 - Les forces de l'ordre se sont regroupées dans le jardin d'un lotissement, non loin du véhicule retrouvé criblé de balles. Deux victimes seraient à terre.

00h21 - Les premières images, terribles, montrant des blessés évacuer la zone à pied ou sur civière, circulent sur les chaînes de télévision américaines. 

00h18 - Les suspects auraient été repérés par les forces de l'ordre qui sont actuellement à leur poursuite sur une route de San Bernardino.

00h14 - le gouverneur de l'État de Californie demande la mise en berne des drapeaux.

00h04 - Plusieurs témoins parlent de suspects en tenue de combat, se servant de fusils d'assaut.

00h00 - Alors que le bilan provisoire est toujours de 14 morts et 14 blessés, la fusillade de San Bernardino est la plus meurtrière aux États-Unis depuis la tuerie perpétrée dans l'école primaire de Sandy Hook en 2012 (26 morts).

23h54 - Les voitures de police, sirènes en marche, scrutent les environs du lieu de la fusillade à la recherche des tireurs, dont le nombre n'est toujours pas confirmé.

23h40 - Sur les 336 jours écoulés du calendrier en 2015, 355 fusillades de masse ont eu lieu aux États-Unis...

23h24 - Si les autorités n'excluent pas formellement la piste terroriste, le chef de la police a utilisé l'expression "domestic terror", qui signifie "terrorisme intérieur". Rien n'est pour le moment confirmé.

23h21 - Suivez notre correspondant aux États-Unis Philippe Corbé, pour vous tenir au courant de toutes les évolutions sur place.

23h16 - Le chef de la police confirme par ailleurs que la réunion du comté était la cible, pas le centre de santé où sont hébergées des personnes handicapées.

23h14 - Le chef de la police ne peut confirmer combien de suspects sont actuellement en fuite. "Nous ne savons pas où ils sont. Ils sont venus préparés pour faire ce qu'ils ont fait, comme s'ils étaient en mission", a-t-il dit devant la presse.

23h09 - Le FBI est actuellement sur place avec pour objectif prioritaire de "sécuriser la zone". Selon le porte-parole, l'origine de la fusillade "pourrait être terroriste", mais reste pour le moment inconnue.

22h58 - Le sheriff McMahon tient actuellement une conférence de presse et confirme le décès de 14 personnes ainsi que 14 autres personnes blessées.

22h52 - Certaines personnes se réunissent non loin du lieu de la fusillade pour prier pour les victimes. Les forces de l'ordre invitent tous les civils à ne pas s'approcher.

22h45 - La candidate aux primaires démocrates pour l'élection présidentielle américaine de 2016 Hillary Clinton s'est également exprimée. "Je refuse d'accepter cela comme normal. Nous devons agir pour stopper cette violence armée dès maintenant", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

22h41 - "Ces fusillades de masse qui ont lieu dans notre pays n'ont d'équivalent nulle part ailleurs", a dit Barack Obama à la journaliste Norah O'Donnell, en apprenant les événements.

22h39 - Le SWAT quadrille la zone que les civils n'ont pas le droit d'approcher. Des hommes, lourdement armés, recherchent activement les suspects.

22h35 - Entre un à trois suspects sont toujours en fuite, selon les autorités.

22h32 - Les autorités américaines confirment "des morts", dans la fusillade, sans donner de nombre pour le moment. La presse fait toujours état de 12 victimes et d'une vingtaine de personnes touchées par balles.

22h28 - Selon KTLA, le véhicule à bord duquel les hommes ont pris la fuite a été retrouvé vide par la police.

22h20 - Les bus scolaires évacuent les victimes et les gens sur place alors que les tueurs armés sont toujours en fuite.



22h07 - Barack Obama devrait intervenir à la télévision dans les prochaines minutes concernant l'évolution de la situation.

21h50 - La fusillade serait la plus meurtrière perpétrée aux États-Unis depuis 1984.

21h39 - Au moment de la fusillade Barack Obama s'apprêtait à donner une interview à CBS

21h27 - La fusillade a eu lieu dans une salle de conférence d'un centre pour personnes handicapées où les gens étaient réunis pour une fête de Nöel.

21h02 - Alors que la police n'a toujours pas confirmé s'il y avait un, deux ou trois tireurs, le Los Angeles Times affirme que les forces de l'ordre sont à la recherche de trois hommes à bord d'un SUV noir.

20h43 - Les médias américains, dont la chaîne d'informations FoxNews, annoncent au moins douze victimes.

20h30 : La police de la ville confirme qu'un tireur est bien en activité, sans plus de précisions.

20h14 - Les pompiers de la ville de San Bernardino, à une heure de route à l'est de Los Angeles, ont fait savoir sur Twitter qu'une fusillade avait éclaté, faisant une vingtaine de victimes. 

Des photographes sur les réseaux sociaux ont posté des photos montrant les forces de l'ordre, lourdement armées, établissant un périmètre de sécurité. Les autorités sur place ont demandé aux habitants de la région d'éviter la zone entre la route Orange Show et l'avenue Waterman dans la commune.

Cette énième fusillade intervient quelque jours après une autre tuerie qui a eu lieu vendredi 27 novembre dans un centre de planning familial à Colorado Springs dans le Colorado. Au moins trois personnes dont un policier ont été tuées et plusieurs autres blessées lors de l'intervention des forces de l'ordre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fusillade usa États-Unis Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants