1 min de lecture Faits divers

États-Unis : une fusillade de masse évitée grâce à une arrestation

Non loin de la ville de Los Angeles, les forces de l'ordre ont interpellé un individu qui s'apprêtait à commettre une fusillade de masse.

Port d'armes : face à l'hécatombe, 55% des Américains souhaite durcir les contrôles (illustration)
Port d'armes : face à l'hécatombe, 55% des Américains souhaite durcir les contrôles (illustration) Crédit : AFP / LOREN ELLIOTT
Louis Rigaudière et AFP

Une énième fusillade de masse était sur le point de se produire. Ce jeudi 22 août, un homme, âgé de 37 ans, a été interpellé après avoir menacé d'ouvrir le feu dans l'hôtel, près de Los Angeles, où il travaillait.

Après une perquisition de son domicile, les forces de l'ordre ont retrouvé un inquiétant arsenal dont un fusil d'assaut qu'il n'avait pas le droit de posséder. 

Le suspect, Rodolfo Montoya, "avait clairement un plan, l'intention et les moyens de mener à bien un acte de violence qui aurait pu aboutir à une fusillade de masse", a estimé le chef de la police de Long Beach (Californie), Robert Luna, lors d'une conférence de presse organisée après l'arrestation. 

Cuisinier à l'hôtel Marriott de Long Beach, Rodolfo Montoya avait confié à un collègue qu'il était en colère, et comptait se présenter à son travail et ouvrir le feu sur tous ceux qu'il rencontrait.  

À lire aussi
Le siège de l'association Don Bosco à Landerneau, dans le Finistère faits divers
Drame de Landerneau : le père a tué ses enfants avant de se donner la mort

D'après les premiers éléments de l'enquête, le mécontentement de l'employé serait lié à une affaire touchant à la gestion du personnel. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Armes États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants