2 min de lecture Courses

États-Unis : une course de chevaux tourne à la polémique politique

La course de chevaux la plus suivie aux États-Unis a été marquée par la disqualification du vainqueur, provoquant ainsi la stupeur des spectateurs mais aussi de Donald Trump.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : une course de chevaux tourne à la polémique politique Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Quentin Marchal

La polémique autour de l’ordre d’arrivée d'une course de chevaux prend de l'ampleur aux États-Unis. Tout s'est passé au Kentucky Derby qui n'est autre que la course la plus suivie de l’année dans le pays et qui se déroule chaque premier samedi de mai à Louisville, dans le Kentucky.

Créé en 1875 par des amateurs de courses qui avaient assisté au Grand Prix de Paris à Longchamp, le Kentucky Derby est suivi par 150.000 spectateurs chaque année. C’est un événement, même pour ceux qui ne s’intéressent pas spécialement aux courses. Elle a été retransmise en direct dès les débuts de la radio et de la télévision sans discontinuité jusqu'à aujourd'hui. 

Samedi soir, des millions de téléspectateurs sont restés stupéfaits devant leur poste lorsque Maximum Security, le cheval qui a survolé la course, a été disqualifié pour avoir gêné un autre cheval selon les juges. Une première historique pour ce 145ème Kentucky Derby. 

La sphère politique s'en mêle

Cette décision a provoqué la sidération du public car beaucoup de spectateurs n’ont pas compris ce jugement à cause des conditions dantesques de la course, qui a eu lieu sur un terrain boueux. Des millions de dollars joués par les parieurs étaient en jeu. Le deuxième et déclaré vainqueur après la disqualification du vainqueur initial, Country House, était un outsider avec une cote de 65 contre 1. Il était placé avant-dernier des paris. Les images qui passent et repassent à la télé et sur les réseaux sociaux ne cessent d'alimenter le débat pour savoir s'il y a faute ou non.

À lire aussi
En plein confinement, les clients font la queue avant de pouvoir faire leurs courses. coronavirus
Coronavirus : 5 conseils pour limiter les risques pendant et après ses courses

Même Donald Trump s’en mêle et a contesté, sur son compte Twitter, cette disqualification en dénonçant "le politiquement correct". Certains s’étonnent que le président américain s’offusque, en ironisant sur le fait que lui aussi était un outsider mal classé chez les bookmakers avant de gagner la campagne présidentielle en 2016.

D’autres soulignent qu’il conteste régulièrement l’application des règles telles qu’elles existent. On peut ainsi rapprocher cette polémique autour du Kentucky Derby, d’une interview assez stupéfiante donnée le même jour au New York Times par la présidente de la Chambre à Washington, qui dirige en fait le parti démocrate. Nancy Pelosi s’inquiète que Donald Trump, en cas de défaite serrée en 2020, conteste les résultats, refuse de reconnaître qu’il a perdu, et de quitter le pouvoir. "Nous devons nous préparer à cela", prévient-elle. Et dans ce cas, ce qui serait en jeu, ce serait bien plus que les millions de dollars du Kentucky Derby. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Courses Chevaux Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants