2 min de lecture États-Unis

États-Unis : qui était Rush Limbaugh, emblématique animateur de radio conservateur ?

PORTRAIT - L'animateur de radio est mort des suites d'un cancer des poumons. Son émission était écoutée chaque jour par 15 millions d'Américains.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
États-Unis : qui était Rush Limbaugh, emblématique animateur de radio conservateur ? Crédit Image : Jim WATSON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Lionel Gendron édité par Louis Chahuneau

C'est la mort d’une figure américaine : l’animateur de radio Rush Limbaugh. On ne le connaît pas en France mais il était incontournable aux États-Unis, et controversé. Un intime de Donald Trump écouté chaque jour par 15 millions de personnes. Son émission était reprise sur des centaines de radios, entre 11h et 14h.

"Il n’y a pas de doute là-dessus nous sommes envahis par les immigrants, les immigrants illégaux" : les étrangers, c’était l’un de ces sujets de discussion et d’émissions favoris. Son émission, c’était lui.

Pour vous donner une idée de son influence : entre son émission de radio et ses dérivés sur Internet, ses livres etc.. Il amassait chaque année 85 millions de dollars, et disposait d'une propriété à Palm évalué à 58 millions de dollars. Il avait vendu son appartement New-York sur la cinquième avenue.

Une puissance financière mais aussi une puissance politique. Son influence était telle les démocrates l’appelaient à une époque le chef du Parti républicain. Encore plus pendant le mandat de Donald Trump qui l’appelait régulièrement pendant son émission. Il faut dire que Limbaugh a été un des premiers à croire en lui. En chuchotant ses idées ultraconservatrices aux oreilles de 15 millions d’Américains, il a favorisé son élection.

Misogyne, xénophobe mais populaire

À lire aussi
Maison blanche
États-Unis : Donald Trump reviendrait au pouvoir ce jeudi, selon une thèse conspirationniste

En 2012 une étudiante témoigne au Congrès pour que les contraceptifs pour femmes soient remboursés. Le lendemain Rush Limbaugh réagit : "mais si nous devons payer pour que vous ayez des rapports sexuels, nous voulons quelque chose en échange ; nous
voulons que vous mettiez les vidéos en ligne pour que nous puissions tous les regarder", qualifiant la jeune étudiante noire de prostituée.

Des membres du Congrès et Barack Obama en personne étaient intervenus. Il a dû s’excuser. Misogyne, xénophobe, il a parfois été licencié par des employeurs mais il n’a jamais perdu son audience.

Il était à l’antenne depuis 1984 et avait inventé ce type d’émission où l’on parle de politique économie, de préférence si ça fait polémique. Particularité de Rush Limbaugh, il était devenu pratiquement sourd et continuait malgré tout à assurer son émission. Il recevait les messages d’auditeurs par écrit.

Rush Limbaugh n’hésitait pas à diffuser des théories conspirationnistes. Il a même favorisé leur éclosion. C’est notamment lui qui avait propagé la rumeur sur le certificat de naissance de Barack Obama, comme quoi il ne serait peut-être pas né aux États-Unis. L’ingérence russe dans le scrutin de 2016 il y voyait l’ombre de l’État profond et de Barack Obama pour ennuyer son champion.

Il clamait aussi aussi que les élections du dernier scrutin était truqué. Il y a un an il révélait à l’antenne qu’il était atteint d’un cancer des poumons. Le lendemain il était invité par Donald Trump lors de son discours de l’union. L’ancien président qui a réagi aujourd’hui, déclarant sur Fox News que c’était un grand gentleman, qu’il avait soutenu dès le début. Donald Trump l'avait décoré de la médaille présidentielle de la liberté, l'honneur civil le plus important aux États-Unis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Radio Barack Obama
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants