1 min de lecture Violences

États-Unis : près de 100.000 plaintes contre les Scouts américains pour abus sexuels

L'organisation, rattrapée par de très nombreuses accusations de pédophilies à travers le temps, avait monté un fonds d'indemnisation pour les victimes en début d'année.

Un responsable devant un rassemblement de scouts (illustration)
Un responsable devant un rassemblement de scouts (illustration) Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

L'organisation des Scouts américains, Boy Scouts of America, continue sa chute. Cible d'un nombre impressionnant d'accusations de pédophilie, elle avait décidé de déposer le bilan, début 2020, pour mettre en place une procédure de sauvegarde qui lui permettait de poursuivre ses activités et lancer un fonds d'indemnisation d'aide aux victimes. 

Celles-ci avaient donc jusque ce lundi 16 novembre pour se manifester. Au total, 95.000 plaintes ont été signalées, toutes en lien avec des cas d'abus sexuels. Comme l'explique Paul Moses, avocat de certaines victimes, les âges des plaignants varient fortement, allant de 10 à plus de 90 ans. 

Ces faits de violences sexuelles auraient eu lieu sur plusieurs décennies. "Nous sommes horrifiés par le nombre de vies ayant souffert des abus passés chez les Scouts et touchés par le courage de ceux qui sont sortis du silence", déplore l'organisation dans un communiqué. 

"C'est de loin le plus gros scandale d'abus sexuel aux États-Unis", estime Paul Moses. L'avocat note que le scoutisme offrait pendant longtemps un environnement "parfait" pour pédophiles: "les garçons prêtent un serment de loyauté, sont éloignés de leur parents, et isolés en pleine nature".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violences Amérique du Nord Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants