2 min de lecture Transports

États-Unis : polémique sur le train à grande vitesse

Contrairement à plusieurs pays européens ou au Japon, les États-Unis n’ont pas de ligne à grande vitesse. Une situation qui est partie pour durer.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : polémique sur le train à grande vitesse Crédit Image : PATRICK HERTZOG / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Quentin Marchal

C'est un débat qui dure depuis des décennies. S'il y a bien un train un peu moins lent que les autres, entre Washington et Boston, via Philadelphie et New York, les États-Unis n’ont pas de ligne à grande vitesse. En effet, ce train ne circule qu'à 240 km/h et ce, sur 55 kilomètres seulement.

De l'autre côté de l'Atlantique, le train est cher, lent, il faut être patient et d’ailleurs il y a de belles voitures panoramiques, des wagons restaurants avec des tables, des sièges qui se déplient parce qu’on passe parfois plusieurs jours à bord car le pays est très vaste.

Pourtant, le train a eu une place majeure dans l’histoire américaine avec notamment la conquête de l’Ouest. Mais aujourd’hui, les Américains préfèrent la voiture et l’avion et c’est précisément pour cela que l’empreinte carbone de chaque Américain est l’une des plus élevées au monde. En moyenne, un Américain produit trois fois plus de dioxyde de carbone qu’un Français.

À lire aussi
Un bus de la RATP, le 17 janvier 2010 à Paris. RATP
VIDÉO - Paris : le nouveau réseau de bus entre en circulation ce 20 avril

Un projet avorté en Californie

Les TGV ne pourraient pas réduire massivement l'empreinte carbone mais la Californie, un  État qui souffre du dérèglement climatique, voulait construire une ligne de TGV entre Los Angeles et San Francisco, deux villes riches en expansion, sur 600 kilomètres. 

Ce vieux projet, porté par le gouverneur républicain Schwarzeneger, puis par son successeur démocrate Brown devait être réalisé par l’Allemand Deutsche Bahn. Les deux gouverneurs ont repris le flambeau du combat sur le climat, après la décision du président Trump de se retirer de l’accord de Paris. 

Mais le gouverneur Brown vient de partir à la retraite, et son successeur, qui est aussi un démocrate, a décidé d’interrompre ce chantier, irréaliste d’un point de vue budgétaire. Certaines estimations grimpaient jusqu’à 77 milliards de dollars. Comme les travaux étaient déjà lancés, il y aura donc une portion très réduite à grande vitesse, mais dans un endroit où il y a peu d’habitants. 

Certains imaginent aussi que des rames à grande vitesse puissent être tirées par des locomotives diesel. Le président Donald Trump s’en est d'ailleurs mêlé et a tweeté à plusieurs reprises à ce sujet ces derniers jours

Ça lui permet d’attaquer les démocrates qui débattent en ce moment d’un grand plan vert pour lutter contre le dérèglement climatique mais aussi d’attaquer l’état de Californie attaque en justice sa décision de décrèter une urgence nationale sur le mur à la frontière. Le président exige donc que la Californie rembourse plusieurs milliards de dollars de subvention fédérale pour ce train qui ne sera pas construit.

Le Texas développe un projet

La Californie est plus riche que la France ou le Royaume Uni, donc même si l’état le plus riche, où les questions écologiques sont les plus sensibles, ne peut pas le faire, qui le pourra ?

Et bien peut être le grand rival de la Californie, le Texas, qui développe un projet, entre Houston et Dallas. Là au moins le tracé est plat, et pas de risque de tremblement de terre. La construction pourrait débuter avant la fin de l’année.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports États-Unis Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797064158
États-Unis : polémique sur le train à grande vitesse
États-Unis : polémique sur le train à grande vitesse
Contrairement à plusieurs pays européens ou au Japon, les États-Unis n’ont pas de ligne à grande vitesse. Une situation qui est partie pour durer.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-polemique-sur-le-train-a-grande-vitesse-7797064158
2019-02-27 07:21:22
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gKfraibCOSmMEaXN-6jdPw/330v220-2/online/image/2016/1018/7785332306_un-tgv-sur-la-ligne-paris-strasbourg-le-3-juillet-2016.jpg