3 min de lecture Économie

SNCF : la 5e génération du TGV devrait rouler d'ici 5 ans

ÉDITO - La SNCF devrait valider la commande ce jeudi 26 juillet de la 5e génération de TGV. Il s'agirait d'en commander 100 pour un montant estimé qui tourne autour de 2 milliards et demi d'euros.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
SNCF : la 5e génération du TGV devrait rouler d'ici 5 ans Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Eric Vagnier
Éric Vagnier Journaliste RTL

Le conseil d'administration de la SNCF se réunit ce jeudi 26 juillet pour renouveler son parc de TGV. Un gros contrat en perspective puisqu'il s'agirait de commander 100 TGV du futur pour un montant estimé qui tourne autour de 2 milliards et demi d'euros.

L'ambition est de les faire rouler en service commercial d'ici 5 ans. C'est un projet sur lequel travaillent la SNCF et Alstom depuis plus de 2 ans déjà. La maquette est prête, le programme de fabrication peut-être lancé. La SNCF doit donner son feu vert aujourd'hui à cette 5e version du train à grande vitesse.

Il ressemblera aux standards du 21e siècle. Ce TGV du futur sera connecté avec Wifi intégré dès sa conception. Il sera vert, c'est à dire économe en énergie et recyclable quasiment à 100 %. Il sera accessible, conçu en pensant aux personnes âgés ou à mobilité réduite. Et enfin il sera modulable : les espaces intérieurs pourront être aménagés de différentes façon selon les lignes, selon l'affluence ou selon le profil des voyageurs. L'idée est de rompre avec la monotonie. Que les voitures des rames ne soit pas une succession de copié-collés. 

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013 gouvernement
Fiscalité : "La majorité va se faire flasher sur le radar du suffrage universel", dit Mazerolle

Un enjeu très important pour la SNCF

La SNCF veut faire de ses nouveaux TGV une arme contre ses futurs concurrents. Comme dans le transport aérien, dans les compagnies low-cost notamment, où l'on achète des avions neufs pour faire baisser les coûts. La SNCF a demandé un TGV moins cher à fabriquer, à exploiter et à entretenir.

La SNCF chiffre a peu prés à 20% les gains qu'elle va faire. Ce TGV du futur ce sera un train profilé pour réduire encore la résistance à l'air, encore plus léger avec l'utilisation de nouveaux matériaux et donc au final, ce sera un TGV moins gourmand en électricité. Il pourra transporter plus de passagers, toujours sur 2 niveaux, avec 700 voyageurs d'un coup par rame au lieu de 500 actuellement, ce qui facilitera sa rentabilité. 

Un TGV "zéro panne" avec des mouchards, des capteurs installés sur tous les composants techniques du train  qui donneront l'alerte préventivement en cas d'usure ou d'anomalie, ce qui permettra d'intervenir avant la panne et de réduire les coût de réparation et de maintenance. Il coûtera moins cher à l'achat : autour de 25 millions alors qu'aujourd’hui le prix tourne autour de 30 millions. 

Une bonne nouvelle aussi pour Alstom

Avec ce nouveau TGV, la SNCF va retrouver des marges de manœuvre, de la compétitivité et cela devrait profiter aux voyageurs. Mais vous ne roulerez pas plus vite : 320 km/h comme aujourd'hui. La SNCF n'a pas voulu que ce TGV du futur accélère. Plus un train roule vite, plus il coûte cher à exploiter. Et le but recherché est de diminuer les coûts. 

C'est une très bonne nouvelle aussi pour le constructeur Alstom. Et notamment pour le site de Belfort qui a failli fermer en 2016. 100 rames de TGV à fabriquer, c'est à dire en fait 200 motrices car il y en a une à chaque bout, ce serait 10 ans de travail assuré pour Belfort. Mais les syndicats restent prudents car on ne connait pas encore le plan de charge. 

Alstom est dans une situation très particulière en moment :  l'entreprise est en train de fusionner avec Siemens. Comment les allemands voient les choses et va t-il pas y avoir une réorganisation de la production des 2 côtés du Rhin ? On n'aurait du mal à concevoir en tout cas que ce TGV du futur ne naissent pas dans le berceau de ces aînés, sur les chaines de montage de Belfort et de la Rochelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie SNCF Tgv
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794231418
SNCF : la 5e génération du TGV devrait rouler d'ici 5 ans
SNCF : la 5e génération du TGV devrait rouler d'ici 5 ans
ÉDITO - La SNCF devrait valider la commande ce jeudi 26 juillet de la 5e génération de TGV. Il s'agirait d'en commander 100 pour un montant estimé qui tourne autour de 2 milliards et demi d'euros.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/sncf-la-5e-generation-du-tgv-devrait-rouler-d-ici-5-ans-7794231418
2018-07-26 09:08:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/x2-5vweCb2mRxfE4NQDVhw/330v220-2/online/image/2018/0314/7792621861_sncf-illustration.jpg