1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : la fête de l'Indépendance, marqueur de la fin de l'épidémie à New York
2 min de lecture

États-Unis : la fête de l'Indépendance, marqueur de la fin de l'épidémie à New York

Annulées l'an passé en raison de l'épidémie de coronavirus, les célébrations du 4 juillet ont permis aux New Yorkais de retrouver leur mode de vie d'avant.

Des feux d'artifice à New York, le 4 juillet 2021.
Des feux d'artifice à New York, le 4 juillet 2021.
Crédit : Islam Dogru / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
États-Unis : les New Yorkais retrouvent la liberté avec la fête de l'Indépendance
04:35
Carrie Nooten - édité par Florine Boukhelifa

Dimanche 4 juillet, les États-Unis ont célébré leur fête nationale. Un événement un peu particulier cette année pour les New Yorkais, puisque la fête de l'Indépendance avaient été annulée l'an passé en raison de la pandémie de coronavirus. Cette date marquait également la première étape de sortie de la pandémie. Le président américain avait annoncé la possibilité d'organiser des barbecues en petit comité dans les jardins, sans les masques entre personnes vaccinées.

Joe Biden espérait alors que 70% des Américains seraient complètement vaccinés à cette échéance, mais pour le moment, 67% des personnes de plus de 18 ans ont reçu au moins une dose de l'un des trois vaccins autorisés dans le pays. L'objectif a en revanche été atteint à New York depuis déjà trois semaines, ce qui a permis aux habitants de retrouver leur mode de vie d'avant l'épidémie.
 Contrairement à l'année dernière, où les rues étaient complètement vides, la fête de l'Indépendance a été célébrée en grande pompe. Le grand magasin Macy’s, l’équivalent du Printemps en France, a offert à la ville son traditionnel feu d’artifice, annulé pour la première fois de son histoire l'an passé. En tout, plus de 65.000 feux d’artifices ont été tirés depuis l’East River, et des milliers de New Yorkais sont venus l’admirer sur les rives. Il s'agit du plus grand événement pyrotechnique du jour aux États-Unis.

Une statue de la Liberté "miniature" en invitée spéciale

Le même engouement a été observé sur les plages de New York, où le bleu-blanc-rouge était partout. Des maillots de bains étoilés, des bandanas et des pulls en bannières américaines, il y avait même un énorme drapeau américain derrière la chaise géante du maître-nageur. Les habitants étaient ravis de retrouver leurs pique-niques géants ou encore les visites de leurs proches. Il y a peut-être un peu moins de fraternité qu’avant, mais difficile de dire si ce phénomène résulte de la pandémie ou des divisions politiques qui fracturent encore la société.

La ville a également pu compter sur une invitée spéciale pour ce 4 juillet : une réplique de trois mètres de haut de la statue de la Liberté, installée sur Ellis Island, dans la perspective de l’originale. Offerte au 19e siècle par la France pour célébrer l'indépendance des États-Unis, il s'agissait alors d'un symbole de l'amitié franco-américaine puisque des Français, comme Lafayette, ont aidé les Américains à faire leur révolution et s’affranchir des colons anglais.

À lire aussi

La statue seize fois plus petite que sa grande sœur, habituellement installée en face du conservatoire nationale des Arts et Métiers, a donc été envoyée à New York, avant d'être exposée à l'ambassade de France à Washington pendant les dix prochaines années. Avec deux statues pour le prix d'une, de nombreux Américains viennent se prendre en photo devant cette perspective assez incroyable, symbole de bonne augure pour cette liberté retrouvée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/