2 min de lecture États-Unis

États-Unis : elle fait croire que sa fille est malade pour collecter de l'argent

Olivia, 7 ans, est décédée en 2017. Sa mère vient d'être arrêtée et inculpée pour l'avoir tuée et maltraitée. Elle faisait croire à tous que sa fille était malade pour récolter un maximum d'argent, plus d'un demi-million de dollars.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : elle fait croire que sa fille est malade pour collecter de l'argent Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Cassandre Jeannin

Une mère vient d’être arrêtée et inculpée pour le meurtre de sa fille. Elle est également accusée de douze autres infractions criminelles, dont maltraitance, vol, fraudes multiples. Elle est soupçonné d’avoir mis en scène une fausse maladie de sa fille pour collecter des dons, et ensuite de l’avoir laissé mourir. 


La petite Olivia avait 7 ans quand elle est morte en 2017, après avoir passé beaucoup de temps dans les hôpitaux pendant les quatre dernières années de sa courte vie, car sa mère disait qu’elle souffrait de multiples maladies incurables. Sa mère avait collecté des dons sur Internet pour couvrir les frais, en plus de ce que l’assurance santé avait dépensé pour les traitements, plus d’un demi million de dollars

Elle était soutenue par les pompiers, par les policiers, qui l’aidaient à médiatiser sa cause. Une fondation qui finance les rêves d’enfants mourants avait versé 11.000 dollars pour une fête où la petite fille était déguisée en princesse chauve-souris. Les caméras de la télévision locale étaient venues tourner un reportage, dans lequel on la voit trouver un peu de réconfort, avant ce qui était présenté comme une mort inévitable et rapide.

La petite fille n'était en réalité pas malade

Les médecins ne trouvaient pas vraiment ce qui n’allait pas mais la mère l’emmenait d’un hôpital à un autre sans que les dossiers médicaux ne soient partagés. Et comme il n'existe pas de Sécurité Sociale ou de caisse d'assurance maladie aux Etats-Unis, les informations ne sont jamais rassemblées.

À lire aussi
Donald Trump, le 8 octobre 2019 États-Unis
Les infos de 22 h - Destitution de Donald Trump : ce que l'on sait des premières auditions


En 2017, les médecins ont trouvé qu’elle était mal nourrie, mais la mère insistait pour qu’il n’y ait aucune alimentation artificielle. Elle a refusé qu’elle soit gardée pour un traitement, et est repartie avec la petite. Olivia est morte quelques semaines plus tard, puis enterrée, et tout le monde a cru que c’était à cause de l’une de ses supposées maladies incurables.

La mère n'a été arrêtée que deux ans plus tard

L'an passé, la mère d'Olivia est venue à l’hôpital avec sa fille aînée, en prétendant qu’elle se plaignait de douleurs aux os. Les médecins ont trouvé ça curieux et ont fait le lien avec Olivia. La police a rouvert le dossier, exhumé le corps, qui a été autopsié. Les examens n’ont révélé aucune trace de maladie mais ont conclu que l’enfant était morte d’un problème intestinal, peut être l’effet de la malnutrition. 

Sa mère l’avait laissé mourir, pour accréditer les mensonges qu’elle répétait depuis des années, pour récolter de l’argent, et surtout faire parler d’elle. C’est ce qu’on appelle le syndrome de Munchausen par procuration : inventer des maladies sur un individu dont on a la charge pour attirer l’attention. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Maman Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants