2 min de lecture États-Unis

États-Unis : Donald Trump se défend de cibler les musulmans

Le président américain, qui a décidé de fermer partiellement les frontières des États-Unis, répète pour se défendre qu’il ne s’agit pas d’une interdiction contre tous les musulmans.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
Philippe Corbé : Donald Trump se défend de cibler les musulmans Crédit Image : AFP / Joshua Lott | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

Le décret anti-immigration du président américain Donald Trump interdisant l'entrée aux États-Unis de ressortissants de sept pays majoritairement musulmans (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen), y compris ceux ayant une double nationalité, a fait l'objet des critiques, plus ou moins directement, de nombreux dirigeants dans le monde. Techniquement, il vise tous les réfugiés, tous les Syriens, les ressortissants qui possèdent un passeport de l’Irak, de l’Iran, du Yémen, de la Somalie, du Soudan et de la Libye.

Les opposants à Donald Trump soulignent que ça ne vise pas des pays d'où sont originaires des terroristes qui ont frappés aux États-Unis ces dernières années : l'Arabie Saoudite, l'Égypte et le Pakistan. Parce que ce sont des "alliés" de l’Amérique (avec des guillemets, car les relations sont complexes). Mais le président l'a dit à plusieurs reprises ce week-end : il ne s’agit pas d'une "interdiction visant les musulmans".

Manque de clarté

Pourtant il avait bien visé les musulmans pendant la campagne. Quand cette promesse avait été lancée après les attentats de Paris, elle visait bien tous les musulmans. Cela avait provoqué une indignation générale. Donald Trump avait précisé qu’il ne viserait pas les étrangers en fonction de leur religion. Même Mike Pence, qui est aujourd'hui son vice-président, disait que c’était "offensant et inconstitutionnel".

À lire aussi
Google à New York google
Google : la bourde d'un stagiaire pourrait coûter 10 millions de dollars

D'ailleurs ce décret, même limité à certaines nationalités, est déjà contesté en justice. Cela va se terminer devant la Cour suprême. Ce sont des juges qui ont, par exemple, fait libérer certains passagers qui était retenus dans des aéroports. Car ce n’est pas clair. Par exemple, ceux qui sont des résidents légaux aux États-Unis, qui ont une carte verte, ont été bloqués. Finalement, la Maison Blanche fait savoir qu’ils ne seront pas affectés, mais qu’il subiront un interrogatoire.

Parmi les gens qui ont des visas, il y a, par exemple, des Irakiens qui ont pris des risques en travaillant avec l’armée américaine. Que se passe-t-il pour ceux qui ont une double nationalité, franco-iranienne par exemple ? Ils ne peuvent pas entrer.

Forte mobilisation contre le décret

Il y a une forte mobilisation contre ce décret. Des milliers de manifestants à Washington, à Chicago, à San Francisco, où les patrons de la Silicon Valley se font entendre. Il y a beaucoup d’immigrants dans les entreprises de nouvelles technologies. C'est le cas aussi de Starbucks et de Nike. Il y a aussi eu un rassemblement à New York, dans un endroit assez symbolique, près du World Trade Center, non loin d’Ellis Island, cette île dans le port de New York où sont arrivés les ancêtres d’un Américain sur trois.

Le gouverneur de l'État de New York Andrew Cuomo, qui pourrait bien être candidat contre Trump en 2020, a raconté l’histoire de sa famille. "Comme New-yorkais, je suis un immigrant. Je descends de réfugiés, de pauvres réfugiés, venus d’Italie parce que l’Amérique, c'était une vie meilleure", a-t-il dit.

Lors de la cérémonie des SAG Awards (le syndicat des acteurs) à Los Angeles, la première lauréate, Julia Louis-Dreyfus - l’actrice comique la plus récompensée de la télévision américaine -, a raconté comment son père était arrivé en Amérique, enfant, en 1940, comme réfugié. Il fuyait la persécution antisémite du régime de Vichy.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786986852
États-Unis : Donald Trump se défend de cibler les musulmans
États-Unis : Donald Trump se défend de cibler les musulmans
Le président américain, qui a décidé de fermer partiellement les frontières des États-Unis, répète pour se défendre qu’il ne s’agit pas d’une interdiction contre tous les musulmans.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-donald-trump-se-defend-de-cibler-les-musulmans-7786986852
2017-01-30 08:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EgMtZWlSzWkyOf0yqgzwog/330v220-2/online/image/2017/0130/7786987228_des-personnes-manifestent-contre-le-decret-anti-immigration-de-donald-trump-le-29-janvier-2017-a-chicago.jpg