2 min de lecture États-Unis

États-Unis : 13 tonnes de cheveux humains venus de Chine saisis

VU DANS LA PRESSE - Les accessoires seraient faits à partir de cheveux d'Ouïghours détenus dans des camps en Chine.

La police de  US Customs and Border Protection Office of Public
La police de US Customs and Border Protection Office of Public Crédit : Handout / US Customs and Border Protection / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris Journaliste

Mercredi 1er juillet, les autorités fédérales de New-York ont saisi une cargaison d’accessoires de beauté venus de Chine. Elles soupçonnent les accessoires d’être fabriqués à partir de cheveux humains de personnes détenues, notamment des Ouïghours , dans les camps d’internement chinois.

Environ 13 tonnes d’extension pour les cheveux, d’une valeur totale de 800.000 dollars, ont été saisis. "La production de ces marchandises constitue une violation très grave des droits de l'homme, et l'ordonnance de détention vise à envoyer un message clair et direct à toutes les entités cherchant à faire des affaires avec les États-Unis que les pratiques illicites et inhumaines ne seront pas tolérées", a déclaré Brenda Smith, commissaire adjointe du Bureau du commerce du CBP (douane et protection des frontières), citée dans un article du Time.

La militante ouïgour américaine, Rushan Abbas, a sa sœur portée disparue en Chine depuis deux ans. Celle-ci serait enfermée dans un camp de détention. "C'est tellement déchirant pour nous", a-t-elle déclaré. "Je veux que les gens pensent à l'esclavage qu'ils vivent aujourd'hui. Ma sœur est assise quelque part, forcée à faire quoi, des mèches de cheveux ?"

Les minorités ethniques qui sont détenues dans des camps d'internement sont soumises à une discipline idéologique, forcées de dénoncer leur religion et leur langue et physiquement maltraitées, comme le rapporte le Time. La Chine craint que les Ouïghours, qui sont principalement musulmans, nourrissent des tendances séparatistes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Chine Cheveux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants