1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Equateur : un caricaturiste encore rappelé à l'ordre
1 min de lecture

Equateur : un caricaturiste encore rappelé à l'ordre

Un caricaturiste équatorien déjà sanctionné l'an dernier pour un dessin du président Correa a été sommé de s'excuser auprès de la communauté noire.

Le caricaturiste équatorien Bonil.
Le caricaturiste équatorien Bonil.
Crédit : RODRIGO BUENDIA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les autorités équatoriennes l'ont à l'œil. Un an après avoir été sanctionné pour un dessin ayant déplu au gouvernement, le caricaturiste équatorien Bonil a reçu vendredi un nouvel "avertissement" pour un montage jugé insultant envers la communauté noire.
L'organe officiel de régulation des médias l'a exhorté à "corriger ses pratiques" et à "s'abstenir de récidiver", dans une résolution publique.

Un dessin du président qui déplaît

L'an dernier, il avait été contraint de rectifier un dessin jugé stigmatisant par le président Rafael Correa, une des figures de la gauche radicale en Amérique latine.
Le journal El Universo, auquel il collabore, avait été condamné à l'époque à verser une amende de 90.000 dollars.

Excuses à la communauté noire

Cette fois, l'organe de régulation des médias n'a pas obligé le caricaturiste à modifier son dessin et elle a seulement exigé du quotidien qu'il présente des excuses à la communauté noire.
Le montage incriminé en cause met en scène l'ex-footballeur et député du parti au pouvoir Agustin Delgado, moqué pour une lecture approximative lors d'une session du Parlement.

Un organe controversé

Des organisations afro-équatoriennes ont alors accusé le dessinateur de discrimination raciale, portant l'affaire devant l'organe de régulation, institué par la nouvelle loi sur les médias adoptée à l'intiative de Rafael Correa en 2013.Cette loi, qui a suscité au sein de l'opposition une polémique relayée par certaines associations internationales de défense de la presse, illustre les rapports tendus du chef de l'Etat avec les médias privés, qu'il accuse régulièrement de comploter contre lui.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/