1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Environnement : a-t-on déjà atteint l'urgence climatique ?
1 min de lecture

Environnement : a-t-on déjà atteint l'urgence climatique ?

INVITÉS RTL - Alors que de nombreux phénomènes climatiques sévissent actuellement aux quatre coins du monde, le militant Clément Sénéchal et l'économiste Jean de Kervasdoué évoquent l'avenir de la planète.

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, en France (image d'illustration)
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, en France (image d'illustration)
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Environnement : le réchauffement climatique revient sur le devant de la scène
11:15
Environnement : le réchauffement climatique revient sur le devant de la scène
11:15
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Florine Boukhelifa

Presque 50° dans l'Ouest du Canada, où il fait habituellement une vingtaine de degrés à cette période, une sécheresse record en Californie qui désorganise complètement le système agricole, une autre à Madagascar qui a plongé un million de personnes dans la famine ou encore le mauvais temps continu en Europe...L'avenir de la planète est de nouveau sur le devant de la scène, au point de se demander si l'urgence climatique n'est pas déjà au rendez-vous.

"On est en train de s'apercevoir que le réchauffement climatique est déjà en train de mordre de manière extrêmement agressive notre réalité", note Clément Sénéchal, porte-parole "climat" de Greenpeace. Le phénomène "s'accélère, les records de température tombent année après année et on compte de plus en plus de victimes du changement climatique", poursuit-il. Il rappelle également qu'il y a eu, l'an passé, "13,5 millions de déplacés climatiques" et que les dégâts économiques "sont estimés à 130 milliards" de dollars.

Pour l'économiste Jean de Kervasdoué, auteur de l'ouvrage Les Écolos nous mentent ! Le véritable état des lieux de la planète aux éditions Albin Michel, la question du nucléaire est aussi importante. "On nous fait croire que les éoliennes dans la Manche ou en Mer du Nord vont permettre de résoudre le problème du climat, mais c'est exactement l'inverse qui se produit", explique-t-il, "l'énergie nucléaire prend bien moins d'espace que toutes les autres formes d'énergie, et c'est aussi la moins chère".

"On est en train d'accroître le danger nucléaire en pensant que c'est une solution au réchauffement climatique", répond alors Clément Sénéchal. Si les deux hommes n'arrivent pas à se mettre d'accord sur ce thème, ils reconnaissent néanmoins l'urgence de la situation. Pour le porte-parole de Greenpeace, le danger immédiat pour l'avenir de la planète est cette urgence climatique. Selon Jean de Kervasdoué, il faudrait "réfléchir à l'adaptation du réchauffement climatique autant qu'à sa lutte".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/