2 min de lecture États-Unis

Enquête russe : l’ex-avocat de Donald Trump reconnaît avoir menti au Congrès

L’ancien avocat du président américain a reconnu avoir menti à propos de ses contacts avec la Russie durant la campagne de Donald Trump.

Michael Cohen est l'ancien avocat de Donald Trump
Michael Cohen est l'ancien avocat de Donald Trump Crédit : Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
et AFP

Donald Trump lâché par son défenseur. Lors d'une audience devant un tribunal fédéral de Manhattan jeudi 29 novembre, Michael Cohen, ancien avocat et homme de confiance du président américain, a affirmé avoir menti au sujet de discussions sur un projet immobilier en Russie, déjà évoqué par plusieurs médias américains.


Quelques minutes après la fin de l'audience, Donald Trump a réagi, qualifiant son ancien avocat de "personne très faible" qui cherche avant tout à obtenir une peine réduite pour son implication dans des dossiers qui ne sont pas directement liés à lui. "C'était un projet bien connu (...) Ça n'a pas duré longtemps. Je n'ai pas mené ce projet" à bien, s'est défendu le milliardaire républicain, avant de s'envoler pour le sommet du G20 en Argentine, à propos de ce possible investissement en Russie. 

Ces nouvelles révélations de l'ancien conseil du président sont un rebondissement important dans l'enquête du procureur spécial Robert Mueller qui enquête sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle de 2016 et sur les soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de Donald Trump. Le milliardaire républicain, lui, s'emploie presque quotidiennement à discréditer Mueller, affirmant n'avoir eu aucun contact avec des Russes durant sa campagne.

À lire aussi
Michel Houellebecq expose ses photos au Palais de Tokyo États-Unis
Michel Houellebecq encense Donald Trump dans un magazine américain

Rencontre avec Poutine annulée à la hâte

Dans la foulée, le président américain a annulé la rencontre prévue avec son homologue russe Vladimir Poutine, une décision qu'il a attribuée à la crise entre l'Ukraine et la Russie. Les déclarations faites jeudi par Michael Cohen "sont un nouvel exemple du fait que vous ne pouvez pas mentir devant le Congrès sans que cela n'ait de conséquences", a déclaré le président de la commission du Sénat sur le Renseignement, le républicain Richard Burr. 

Beaucoup soulignaient jeudi que l'enjeu pour Donald Trump ne concernait pas tant les contacts en eux-mêmes, qui n'étaient pas illégaux, mais davantage une éventuelle contradiction entre les déclarations de Michael Cohen et celles que le président a transmises récemment à l'équipe de Robert Mueller. Si les versions ne se recoupaient pas, l'ancien promoteur immobilier pourrait être accusé de parjure.

Robert Mueller serait proche de conclure son enquête

Après avoir longtemps été considéré comme fidèle d'entre les fidèles, prêt à "prendre une balle" pour son patron, comme il le disait lui-même, Michael Cohen a pris ses distances avec Donald Trump à la fin du printemps, alors que la perspective d'une peine de prison se précisait. Outre le dossier russe, il a affirmé fin août, sous serment, avoir payé deux femmes en échange de leur silence sur une liaison supposée avec l'ancien promoteur immobilier.

Lundi 26 novembre, c'est l'ancien directeur de campagne du candidat républicain, Paul Manafort, aux nombreux contacts en Ukraine et en Russie, qui a été accusé d'avoir menti au FBI alors qu'il avait accepté de coopérer en échange d'un accord de plaider-coupable. Selon les médias américains, Robert Mueller serait proche de conclure son enquête après avoir reçu les réponses écrites du président américain, qu'il attendait depuis plusieurs mois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795762617
Enquête russe : l’ex-avocat de Donald Trump reconnaît avoir menti au Congrès
Enquête russe : l’ex-avocat de Donald Trump reconnaît avoir menti au Congrès
L’ancien avocat du président américain a reconnu avoir menti à propos de ses contacts avec la Russie durant la campagne de Donald Trump.
https://www.rtl.fr/actu/international/enquete-russe-l-ex-avocat-de-donald-trump-reconnait-avoir-menti-au-congres-7795762617
2018-11-30 14:18:03
https://cdn-media.rtl.fr/cache/HYduz3BEk2YsQicbGLmO_Q/330v220-2/online/image/2018/1130/7795762921_063-1066356168.jpg