1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. EN IMAGES - Une grève massive du métro paralyse Londres
1 min de lecture

EN IMAGES - Une grève massive du métro paralyse Londres

Un mouvement de grève provoque depuis dimanche la fermeture quasi-totale des stations de métro du centre de Londres. La capitale britannique tourne au ralenti.

Londres, le 9 janvier 2017
Londres, le 9 janvier 2017
Christophe Guirard

C'est un conflit de longue date qui oppose les syndicats à la TFL (Transport for London), la régie des transports de Londres. Un affrontement qui a abouti lundi 9 janvier à un mouvement de grève d'une ampleur rarement vue outre-Manche. La grande majorité des stations de la zone 1, qui correspond au centre de la ville, sont fermées, obligeant les Londoniens à opter pour le bus ou à se rabattre sur leur voiture, leur vélo ou tout simplement leurs jambes.

Les grévistes se battent notamment contre la fermeture de nombreux guichets de vente de billets dans les stations, remplacés progressivement par des distributeurs automatiques. Les syndicats dénoncent en outre la suppression de plus de 800 postes au sein de la TFL, une situation qui fait selon eux énormément de tort à la sécurité dans les trains et les stations, transformant le métro londonien en "piège mortel" selon l'un des leaders syndicaux.

Un blocage qui provoque évidemment des embouteillages très importants dans le centre ville où les bus qui circulent, pris d'assaut, avancent au ralenti au milieu de dizaines de milliers de véhicules, dans une ville qui tente en temps normal de limiter la circulation automobile par l'intermédiaire d'un péage urbain. Le mouvement de grève devrait prendre fin d'ici à mardi matin, mais pourrait être suivi d'un débrayage chez Southern Railways, la compagnie ferroviaire qui relie la capitale au sud-est du pays. La grogne se fait également entendre chez British Airways, où une grève du personnel navigant est prévue mardi 10 et mercredi 11 janvier pour demander une revalorisation des salaires.

En attendant, le flegme britannique garde ses droits, certains se tournant vers le passé pour offrir à leur concitoyens des alternatives alliant l'utile à l'agréable.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/