2 min de lecture Égypte

Égypte : l'ex-président Mohamed Morsi est décédé après six ans de prison

L'ancien président égyptien, en détention depuis juillet 2013, s'est effondré après une audition devant un tribunal du Caire, lundi 17 juin.

Mohamed Morsi lors de son procès au Caire le 16 juin 2015.
Mohamed Morsi lors de son procès au Caire le 16 juin 2015. Crédit : AFP / KHALED DESOUKI
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Près de six ans après sa destitution, l'ancien président égyptien Mohamed Morsi, 67 ans, est mort lundi 17 juin après une audition devant un tribunal du Caire. "Le tribunal lui a accordé le droit de parler pendant cinq minutes (...) Il est tombé sur le sol dans la cage des accusés (...) et a été immédiatement transporté à l'hôpital" où il est décédé, a indiqué le parquet général égyptien dans un communiqué.

 "Il est arrivé à l'hôpital à exactement 16h50 et il n'y avait pas de nouvelles blessures visibles sur le corps", a-t-il précisé. L'un de ses avocats, Abdelmoneim Abdel Maksoud, a déclaré: "nous n'avons même pas pu le voir au tribunal à cause des parois de verre blindé (du box) insonorisé. Mais d'autres détenus nous ont fait signe qu'il n'avait plus de pouls". 

"Je l'ai vu emporté sur une civière dans le complexe judiciaire" de la prison de Tora, a-t-il ajouté, L'ancien président, en détention depuis juillet 2013, comparaissait lundi au sein du complexe pénitentiaire de Tora dans le sud de la capitale égyptienne. Selon la télévision d'Etat, l'ancien dirigeant est mort "à cause d'un arrêt cardiaque". 

"Meurtre à petit feu"

Dans un message posté sur Facebook, Ahmed, le fils de Mohamed Morsi a confirmé la mort du président déchu. Le Parti de la liberté et de la justice de Mohamed Morsi, le bras politique des Frères musulmans, a parlé d'un "assassinat", dénonçant dans un communiqué de mauvaises conditions de détention dont "le but était de le tuer à petit feu".

À lire aussi
30 sarcophages vieux de 3.000 ans ont été découverts en  Égypte Égypte
Égypte : rare découverte de 30 sarcophages, vieux de 3.000 ans

Le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan, allié de l'ancien président islamiste, lui a rapidement rendu hommage en le qualifiant de "martyr". L'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a lui exprimé "sa profonde tristesse". Dans un communiqué, l'ONG Amnesty International a demandé aux autorités une "enquête immédiate" sur la mort de Mohamed Morsi, qualifiée de "profondément choquante".

Répression contre les Frères musulmans

Le leader islamiste était emprisonné depuis sa destitution par l'armée en 2013. Il avait été jugé par la suite dans plusieurs affaires dont un dossier d'espionnage au profit de l'Iran, du Qatar et de groupes comme le Hamas à Gaza. L'ancien président égyptien avait également été accusé de fomenter des actes de terrorisme.

Depuis sa destitution, son tombeur et ancien ministre de la Défense Abdel Fattah al-Sissi a mené une répression sans merci contre l'opposition islamiste et en particulier les Frères musulmans, dont des milliers de membres ont été emprisonnés.Plusieurs d'entre eux sont décédés en détention.

Après la destitution de Morsi, policiers et soldats ont tué plus de 1.400 manifestants pro-Morsi en quelques mois. Des centaines ont été condamnés à mort, dans des procès de masse expéditifs, qualifiés par l'ONU de "sans précédent dans l'Histoire récente". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égypte International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants