1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. ÉDITO - François Lenglet explique les raisons du déficit commercial de l'Allemagne
2 min de lecture

ÉDITO - François Lenglet explique les raisons du déficit commercial de l'Allemagne

Pour la première fois depuis 1991, l'Allemagne a enregistré un déficit commercial, laissant entrevoir un possible épuisement du fameux modèle allemand.

Olaf Scholz devra trouver des solutions pour éviter le prolongement de cette situation presque inédite dans le pays.
Olaf Scholz devra trouver des solutions pour éviter le prolongement de cette situation presque inédite dans le pays.
Crédit : ADAM BERRY AFP
ÉDITO - François Lenglet explique les raisons du déficit commercial de l'Allemagne
00:03:42
ÉDITO - François Lenglet explique les raisons du déficit commercial de l'Allemagne
00:03:42
François Lenglet - édité par Baptiste Marin

La machine à exporter connaît un ralentissement sur le plan commercial. Au mois de mai, l'Allemagne accusait même un déficit de moins d'un milliard d'euros sur la balance. Une situation inédite pour le pays depuis 1991, habitué à avoir des ventes supérieures à ses achats à l'étranger. L'Allemagne pouvait se targuer d'accumuler plusieurs centaines de milliards d'euros annuels.

Mais la donne a changé. Et les explications de ce coup de fatigue sont multiples. Le renchérissement de l'énergie a fait grimper la valeur des importations, sur le gaz notamment. Dans le même temps, les exportations allemandes vers la Russie ont baissé. Elles ont aussi baissé à destination de la Chine, second marché derrière les Etats-Unis, à cause de la résurgence de l'épidémie de Covid. Conséquence, le solde tire vers le bas. Et derrière ses raisons apparentes se cache peut-être l'épuisement du fameux modèle allemand.

L'Allemagne triomphait à l'époque de la mondialisation quand le commerce mondial se déroulait sans frictions, sans risques et avec la protection implicite des Etats-Unis. Berlin avait construit un modèle sur la performance à l'export. Dans sa stratégie, l'Allemagne a montré beaucoup d'intelligence. Le pays s'est notamment positionné sur le haut de gamme  avec des marques comme BMW, Mercedes, Audi, Porsche ou encore Volkswagen dans l'automobile et dans les machines à outils. La délocalisation d'entreprises vers l'Europe de l'Est dans la fabrication des pièces détachées pour ensuite les revendre à un prix élevé avec l'image du "Made in Germany" a aussi bien fonctionné. L'Allemagne a particulièrement réussi en Chine. Volkswagen réalise la moitié de ses profits en Chine. La fragmentation de la mondialisation et le retour du risque géopolitique risquent de compliquer la tâche allemande. 

La nouvelle difficulté de vendre à l'étranger

Vendre en Russie est évidemment difficile. Et dans les prochains mois, la situation risque de se compliquer du côté de la Chine. Le pays va se refermer davantage, la croissance est moins élevée qu'auparavant et les conflits entre Pékin et l'Occident se multiplient. Une  invasion chinoise à Taïwan serait aussi un frein avec les sanctions économiques qui en découleraient. 

À lire aussi

L'Allemagne doit trouver de nouveaux clients. Et cette mission est compliquée. Dans le même temps, l'industrie allemande subit de plein fouet la crise énergétique. Après l'incident de Fukushima, Angela Merkel avait décidé de sortir du nucléaire. Conséquence de cette décision, l'industrie allemande était passée au gaz russe. Les relations sont très tendues entre Berlin et Moscou. L'Allemagne doit réélectrifier l'appareil de production et trouver des sources d'électricité alternatives. Parallèlement, le domaine automobile, industrie reine outre-Rhin, est en pleine révolution technologique avec la fin du moteur thermique et l'arrivée de nouveaux concurrents comme Tesla en Amérique et d'entreprises chinoises. Les salaires augmentent en Allemagne avec l'introduction d'un salaire minimum et d'une inflation bien plus forte qu'en France. Coûts de production, transition énergétique, concurrence nouvelle, tout est bouleversé pour l'économie allemande. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/