1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. ÉDITO - François Lenglet explique ce que révèle l'iPhone sur la géopolitique mondiale
3 min de lecture

ÉDITO - François Lenglet explique ce que révèle l'iPhone sur la géopolitique mondiale

Signe des tensions entre les États-Unis et la Chine, Apple a délaissé les usines d'assemblage chinoises. La firme américaine craint de devoir quitter brutalement le pays en cas de conflit.

L'animosité entre les États-Unis et la Chine a contraint Apple à délocaliser leurs usines en Inde et au Vietnam.
L'animosité entre les États-Unis et la Chine a contraint Apple à délocaliser leurs usines en Inde et au Vietnam.
Crédit : Jade GAO / AFP
Ce que révèle l'iPhone sur la géopolitique mondiale
00:03:32
LENGLET-CO - Ce que révèle l'iPhone sur la géopolitique mondiale
00:03:32
François Lenglet

Les lieux de fabrication de l'iPhone, le téléphone star d’Apple, en disent long sur les évolutions de la géopolitique mondiale. Pendant des décennies, le constructeur informatique américain faisait quasiment tout fabriquer en Chine, smartphones, ordinateurs, tablettes, écouteurs, à l’exception d’une toute petite part de la production localisée aux États-Unis.

Apple est même né grâce à ces délocalisations massives, l’entreprise était l’emblème de la mondialisation. Son téléphone comprend des composants venant de Corée, d’Allemagne, du Japon, tout était pensé aux États-Unis, et tout était assemblé en Chine, dans l’usine du monde, et expédié sur la planète entière. Et voilà que la firme californienne transforme sa géographie industrielle, en diversifiant des lieux de production.
 
Mais l’animosité croissante entre les États-Unis et la Chine les a fait délaisser l’empire du Milieu. En fait, Apple veut éviter de se trouver dans la situation des multinationales qui ont dû quitter la Russie brutalement, en abandonnant leurs usines et leurs magasins. Il y a deux jours encore, le président Joe Biden a évoqué un affrontement militaire possible entre les deux pays, à propos de Taïwan. Sans compter les complications extrêmes qu’occasionne, en Chine, la politique du zéro Covid, qui empêche de facto toute visite d’étrangers là-bas. Et les pénuries d’électricité, qui handicapent la production.

Où Apple va installer ses nouvelles usines ?

Apple va en partie opter pour l'Inde pour l'iPhone 14. Mais surtout dans le nouveau pays star de l’électronique, le Vietnam, voisin de la Chine. Apple y fabrique ses écouteurs, ses iPad, bientôt les ordinateurs et même les montres connectées, nous a révélé le journal Nikkei Asia. L’assemblage de dernier produit demande une technologie assez sophistiquée, à cause de la miniaturisation. Apple aurait déjà 22 unités de production dans le pays. Google, le fabricant d’ordinateurs, Dell, et Amazon font la même chose.

Les fabricants ne prévoient toujours pas de quitter massivement la Chine, mais la pression monte. Il y a dix jours, ce sont des élus au Congrès qui ont averti la firme à la pomme qu’elle ne pourrait plus utiliser des puces électroniques fabriquées par le chinois Yangtsé memories, pour équiper les iPhone 14 destinés au marché des États-Unis. 

Les représentants américains craignent l’espionnage des communications électroniques, au moyen des puces. Peu avant, c’était le gouvernement de Taïwan, allié des États-Unis et en guerre quasi ouverte avec Pékin, qui imposait à Foxconn, le principal sous-traitant d’Apple, de renoncer à un investissement de 800 millions de dollars dans une société chinoise qui fabrique des semi-conducteurs, utilisés justement pour l’électronique à destination des marchés occidentaux. 

L'usine du monde bientôt détrônée ?

La Chine ne sera donc plus l’usine du monde, au moins plus la seule. Il y a encore cinq ans, pour faire fabriquer de l’électronique, il n’y avait qu’une adresse sur la planète, la Chine. C’est fini. 

À cause des tensions géopolitiques avec les États-Unis, et plus encore depuis la guerre en Ukraine, la Chine subit une vaste opération de désincarcération de l’économie mondiale, au plan industriel et financier. Car les multinationales choisissent désormais des pays "amis" pour délocaliser. La planète industrielle, naguère sans frictions et parfaitement intégrée, est en train de se cloisonner en reproduisant les lignes de fracture géopolitiques. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.