1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ebola : Air France annonce la "suspension provisoire" de ses vols sur Freetown à compter de jeudi
2 min de lecture

Ebola : Air France annonce la "suspension provisoire" de ses vols sur Freetown à compter de jeudi

La compagnie aérienne suspend ses vols à destination de Freetown, en Sierra Leone, en raison de l'épidémie Ebola.

Des avions de la compagnie Air France (illustration)
Des avions de la compagnie Air France (illustration)
La rédaction numérique de RTL & AFP

Air France a annoncé mercredi 27 août la "suspension provisoire", à compter de jeudi, de ses vols sur la capitale du Sierra Leone, Freetown. Le gouvernement français avait émis un peu plus tôt une recommandation en ce sens en raison de l'épidémie de fièvre Ebola qui sévit dans le pays.

"Au regard de l'analyse de la situation et comme l'y invite le gouvernement français, Air France confirme maintenir son programme de vols de et vers la Guinée et le Nigeria", a par ailleurs précisé la compagnie, dans un communiqué.

Le prochain vol d'Air France vers Freetown était prévu vendredi. Le transporteur aérien a indiqué qu'il mettrait en place des mesures de réacheminement ou de remboursement pour les passagers.

Épidémie dans quatre pays d'Afrique de l'ouest

La fièvre hémorragique Ebola s'est déclarée au début de l'année en Guinée avant de gagner le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria. Le maintien des vols de la compagnie française vers ces pays était critiquée par une partie de ses organisations syndicales.

La maladie provoquée par le virus se manifeste par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Son taux de mortalité peut aller de 25 à 90% chez l'homme et il n'existe pas de vaccin homologué. Depuis le début de l'année, le virus a fait près de 1.400 morts, selon un dernier bilan de l'Organisation mondiale de la sante, dont 374 en Sierra Leone. En tout, plus de 2.400 cas ont été recensés.

À lire aussi

Air France était l'une des dernières compagnies aériennes à continuer de desservir Freetown, avec Brussels Airlines. "Je veux encourager ces compagnies à continuer leur rotation en Sierra Leone. Elles sont notre dernier espoir", commentait d'ailleurs Alimamy Bangura, un porte-parole du ministère de l'Economie de Sierra Leone, la semaine dernière.

L'ONU s'est prononcée contre la suspension des vols

Les Nations unies ont dit leurs inquiétudes devant les décisions prises par les compagnies aériennes. Le coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola, le Dr David Nabarro, a ainsi relevé mardi que "la décision compréhensible de certaines compagnies aériennes de ne plus desservir Freetown, Monrovia ou Conakry avait eu un énorme impact sur la capacité de l'ONU à acheminer du personnel et du matériel". "J'associe à ma compréhension une très ferme requête à tous de nous aider à trouver le moyen de continuer à avoir des compagnies aériennes desservant ces capitales pour que nous puissions faire correctement notre travail", a-t-il poursuivi.

Depuis le début de l'épidémie, plusieurs mesures ont été mises en place par le secteur aérien, dont des tests de température pour les passagers en provenance des pays touchés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/