1 min de lecture Otages français

Des Touaregs veulent être payés par Areva et Vinci après la libération d'otages français

INFO RTL - Des Touaregs avaient œuvré à la libération de sept otages français, enlevés en septembre 2010 sur la base d'Arlit.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Des Touaregs veulent être payés après la libération d'otages français Crédit Image : ISSOUF SANOGO / AFP | Crédit Média : Elizabeth Fleury | Durée : | Date : La page de l'émission
Elisabeth Fleury et La rédaction numérique de RTL

Aliade, c'est son nom de guerre. À la demande des sociétés Areva et Vinci, ce Touareg a négocié la libération des sept otages, enlevés en septembre 2010 sur la base d'Arlit, avec les dirigeants d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique). Durant trois ans, lui et ses amis touaregs ont œuvré sous la houlette de Jean-Marc Gadoullet, un ex-colonel de la DGSE. Les otages ont fini par être libérés, sains et saufs.

Et comme Jean-Marc Gadoullet, Aliade affirme aujourd'hui que les sociétés n'ont pas honoré leurs engagements. Ils attendent d'être payés. "On a été mandaté par les sociétés pour négocier la libération. Pour ce travail de contact, c'était 500.000 par société", a déclaré Aliade. 

Vendredi 26 juin, ce Touareg était à Paris pour tenter de rencontrer les sociétés et régler ce litige. Il a trouvé porte close. Il est rentré chez lui. "Pas de commentaire", indique-t-on chez Areva et Vinci, où la question des otages reste un tabou. Une réunion de concertation est néanmoins prévue le 9 juillet prochain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Otages français Niger Aqmi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants