2 min de lecture International

Dans ce café, les clients paient avec... leurs données personnelles

La chaîne japonaise Shiru Café propose des boissons gratuites aux étudiants en échange de leurs données personnelles.

Le Shiru Café à l'université Brown, à Providence, aux Etats-Unis
Le Shiru Café à l'université Brown, à Providence, aux Etats-Unis Crédit : Facebook Shiru Café
Jeremy Guerlot
Journaliste

Au Shiru café, pas besoin de monnaies. Une date de naissance, un nom, un prénom ou une adresse mail suffiront. Cette chaîne a été créée il y a deux ans et possède plus d'une vingtaine d'établissements au Japon et en Inde. Depuis peu, un autre a ouvert ces portes, aux États-Unis cette fois-ci, à Providence, au sein de l'université Brown. Mais ces cafés disposent d'une autre particularité : ils sont réservés aux étudiants et aux personnes travaillant au sein de la faculté. 

Avant de commander une boisson, les clients remplissent un formulaire disponible en ligne. Les étudiants bénéficient d'une boisson gratuite, payée par les entreprises afin qu'elles puissent récolter les données transmises par l'étudiant. "Nous mettons en relation les entreprises et les étudiants universitaires grâce à notre modèle d'entreprise unique : les étudiants bénéficient gratuitement de boissons de haute qualité et d'espaces d'étude confortables, sponsorisés par diverses entreprises proposant des offres d'emploi et des annonces de produits dans nos magasins", détaille le Shiru Café sur sa page Facebook. 

Par la suite, les étudiants reçoivent sur leur smartphone, des publicités, des sondages à remplir ou encore des idées d'applications à installer. Dans le café, des écrans diffusent les publicités des entreprises partenaires, et les serveurs sont formés pour donner des informations supplémentaires concernant les sponsors. Le Shiru café autorisent les sessions de recrutement au sein de son établissement. Celui-ci ne possède pas encore de sponsors, mais certains Shiru travaillent avec des entreprises de renommées mondiales, comme Microsoft, Suzuki ou Nissan. 

À lire aussi
Un pigeon (illustration). oiseaux
Belgique : un pigeon voyageur vendu 1,25 million d'euros, record mondial

Un accueil mitigé chez les étudiants

Jusqu'à présent, l'accueil des étudiants, semble mitigé. Certains ne semblent pas inquiet. "Peut-être que j'aurais dû être plus inquiète, mais tout le monde a vos informations à ce stade. Donner mon nom et mon e-mail et ce que j'étudie ne me semble pas si risqué", confiait une étudiante à la radio américaine NPR. 

D'autres se montrent plus sceptiques, certains professeurs également. Deux étudiants de l'université ont appelé au boycott du café. Nicholas Tella, directeur de la sécurité de l'information chez Johnson & Wales, une université qui possède un campus à Providence, se montrait méfiant : "S'ils vous donnent quelque chose gratuitement, ces données collectées, pour tout fournisseur, semblent avoir plus de valeur que le produit offert" confie-t-il à NPR. 

Plusieurs Shiru Cafés ouvriront bientôt leurs portes aux États-Unis : A Yale, Princeton ou encore Harvard. 

Lire la suite
International Vie privée États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795001349
Dans ce café, les clients paient avec... leurs données personnelles
Dans ce café, les clients paient avec... leurs données personnelles
La chaîne japonaise Shiru Café propose des boissons gratuites aux étudiants en échange de leurs données personnelles.
https://www.rtl.fr/actu/international/dans-ce-cafe-les-clients-paient-avec-leurs-donnees-personnelles-7795001349
2018-10-02 07:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UA0ibyavd2Cn0joVoMSWRA/330v220-2/online/image/2018/1001/7795002758_shiru-cafe.jpg