1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crash d'un avion russe : la principale boîte noire retrouvée
3 min de lecture

Crash d'un avion russe : la principale boîte noire retrouvée

Les opérations de secours massives menées en mer Noire après le crash d'un avion militaire ont permis de repêcher mardi la principale boîte noire de l'appareil.

L'avion russe Tupolev 154 (Illustration)
L'avion russe Tupolev 154 (Illustration)
Crédit : STRINGER / INTERPRESS / AFP
Marie Demeulenaere & AFP

"Le principal enregistreur de vol a été retrouvé à une distance de 1.600 mètres de la côte, à une profondeur de 17 mètres" à 3h42 (heure française), a annoncé le ministère russe de la Défense. Cette boîte noire doit être transportée à Moscou dans les prochaines heures pour être déchiffrée, ce qui pourrait prendre plusieurs semaines, selon les sources citées par les agences russes.

Selon une source citée par l'agence Interfax, l'enregistreur retrouvé, "en bon état", serait celui conservant les paramètres techniques du vol, ce qui signifie qu'il reste à repêcher la boîte contenant les échanges vocaux. Les pistes privilégiées sont "l'infiltration d'un corps étranger dans le moteur, un carburant de mauvaise qualité entraînant une perte d'énergie, une erreur de pilotage ou une défaillance technique de l'avion", selon le FSB.

Les boîtes noires, qui enregistrent toutes les données d'un vol, y compris les conversations dans le cockpit, révèlent des informations cruciales et des axes d'enquête pour déterminer les causes d'un accident aérien. D'un poids de sept à dix kilogrammes chacune, elles sont en fait orange avec des bandes blanches réfléchissantes, afin de les rendre plus visibles. Elles sont équipées d'une balise qui se déclenche en cas d'immersion et émet un signal à ultrason toutes les secondes pendant au moins 30 jours, avec une portée de détection moyenne de deux kilomètres. 

"Tout sera fait"

Le Tupolev, exploité depuis 33 ans et révisé en septembre dernier, avait disparu des écrans-radars dans la nuit du samedi au dimanche 25 décembre juste après son décollage de l'aéroport de Sotchi, sur les côtes de la mer Noire. Il se rendait à la base aérienne de Hmeimim, près de Lattaquié en Syrie, utilisée pour lancer des bombardements aériens contre les rebelles syriens. L'appareil parti d'un aérodrome près de Moscou avait fait escale à Sotchi pour un ravitaillement. Selon les équipes de recherches, les débris sont dispersés sur un rayon de 500 mètres, selon le ministère de la Défense.

À écouter aussi

Le crash a provoqué une vive émotion en Russie, car parmi les occupants de l'avion se trouvaient 64 membres des Chœurs de l'Armée rouge, symbole du pays connu pour ses tournées triomphales dans le monde entier. L'appareil transportait également neuf journalistes de la télévision russe et une médecin unanimement reconnue pour son engagement humanitaire, Elizavéta Glinka, surnommée par les Russes "Docteur Liza", qui emportait des médicaments destinés à l'hôpital universitaire de Lattaquié. L'aide médicale promise transportée a bien été livrée à la base de Hmeimim, a-t-il indiqué, promettant par ailleurs de reconstituer les chœurs endeuillés par la perte d'environ un tiers de leurs membres et de leur directeur.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

<