1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : un virus proche du SARS-CoV-2 circulait déjà au Cambodge en 2010
2 min de lecture

Coronavirus : un virus proche du SARS-CoV-2 circulait déjà au Cambodge en 2010

VU DANS LA PRESSE - Il y a 10 ans, des scientifiques ont fait des prélèvements sur des chauves-souris au Cambodge. Étudiés récemment, ils montrent des similitudes avec le SARS-CoV-2, virus actuellement responsable de la Covid-19.

La chauve-souris a été confiée à des professionnels à l'atterrissage
La chauve-souris a été confiée à des professionnels à l'atterrissage
Crédit : Flickr
William Vuillez

Aurions-nous pu connaître une pandémie mondiale 10 ans plus tôt ? Des scientifiques du Muséum national d’histoire naturelle de Paris ont mené en 2010, des études virologiques sur des chauves-souris au Cambodge. 10 ans plus tard, après conservation en congélateur à -80 degrés, les échantillons prélevés ont été analysés récemment par une équipe du Muséum national d’histoire naturelle. 

Selon Alexandre Hassanin, qui travaille à l'Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité (ISYEB) et écrit pour nos confrères de Ouest-France, les échantillons ont été testés dans le but de détecter des Sarbecovirus, groupe de la famille des coronavirus, développés chez plusieurs espèces de chauves-souris. Deux échantillons se sont révélés positifs par réaction PCR et un séquençage a été réalisé par l’Institut Pasteur de Paris. 

Ce séquençage a révélé deux variants d’un nouveau virus proche du SARS-CoV-2, le virus actuellement responsable de la pandémie de Covid-19. D'après ces recherches relayées par Ouest-France, on peut en déduire que des virus proches du SARS-CoV-2 circulent depuis plus d'une décennie chez certaines espèces de chauves-souris en Asie du Sud-Est. 

Le pangolin contaminé par la chauve-souris ?

Alors qui du pangolin ou de la chauve-souris est "responsable" de la pandémie de Covid-19 ? Ces recherches relancent un peu la question. En effet, on sait que les Sarbecovirus sont particulièrement véhiculés par les chauves-souris du genre Rhinolophus. C'est d'ailleurs ce type de chauves-souris qui a été rendu (très probablement) responsable de l'épidémie de SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère) apparu pour la première fois en Chine en 2002, étant lui aussi un Sarbecovirus. 

À lire aussi

Une des théories souvent avancées par les scientifiques, concernant la transmission du SARS-CoV-2 à l'homme, est que la chauve-souris aurait d'abord transmis le virus au pangolin avant que ce dernier nous le transmette à son tour. Cette hypothèse est corroborées par ces récentes recherches du Muséum national d’histoire naturelle, explique Alexandre Hassanin dans le quotidien régional. 

En effet, la découverte de ces virus proches du SARS-CoV-2 chez des chauves-souris Rhinolophus capturées au Cambodge il y a 10 ans, montre que l'animal pourrait avoir rencontré des pangolins dans les grottes d’Asie du Sud-Est. L'arrivée du virus en Chine pourrait donc s'expliquer par le trafic de pangolin, braconné pour ses écailles, qui s'est intensifié ces dernières années. En effet, beaucoup d'espèces de pangolin ont été exportées vers la Chine, ce qui pourrait avoir facilité la circulation du SARS-CoV-2 dans le pays. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/