2 min de lecture États-Unis

Coronavirus : selon Trump, "l'incompétence" de Pékin a provoqué une "tuerie de masse mondiale"

Sur Twitter, le président américain continue d'accuser la Chine d'avoir agi de manière irresponsable dès l'apparition du virus. Il rejette aussi la faute sur l'OMS à qui il a posé un ultimatum de 30 jours pour engager des réformes et obtenir des résultats significatifs.

Donald Trump à Washington, le 3 avril 2020.
Donald Trump à Washington, le 3 avril 2020. Crédit : WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Camille Descroix
Camille Descroix
et AFP

Le président américain Donald Trump a encore haussé le ton, ce mercredi 20 mai, face à la Chine, estimant que son "incompétence" face au coronavirus avait provoqué une "tuerie de masse mondiale".

"Un cinglé en Chine vient de publier un communiqué accusant tout le monde à l'exception de la Chine pour le virus qui a tué des centaines de milliers de personnes", a tweeté le président américain. "Merci d'expliquer à cet abruti que c'est 'l'incompétence de la Chine', et rien d'autre, qui a provoqué cette tuerie de masse mondiale !", a-t-il ajouté, sans préciser à qui il faisait référence.

Le locataire de la Maison Blanche martèle depuis plusieurs semaines que le lourd bilan de la Covid-19, soit plus de 320.000 morts à travers le monde, aurait pu être évité si la Chine avait agi de manière responsable dès l'apparition du virus dans la ville de Wuhan.

De vives tensions entre les deux premières puissances mondiales

Il y a une semaine, Trump a menacé de rompre toute relation avec le géant asiatique et assuré qu'il ne souhaitait plus, pour l'heure, parler à son homologue Xi Jinping. Pékin assure de son côté avoir transmis le plus vite possible toutes les informations à l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

À lire aussi
Snapchat et Instagram ont suspendu l'accès aux GIF dans leur application États-Unis
Snapchat modère à son tour les messages de Trump "incitant à la violence raciale"

L'escalade verbale entre les deux premières économies mondiales s'est en particulier concentrée sur l'attitude de l'agence onusienne face à cette crise sanitaire d'une ampleur inédite. Accusant l'OMS d'être une "marionnette de la Chine", le président américain lui a donné un mois pour engager des réformes et obtenir des résultats significatifs. Avec, à défaut, la menace de quitter cet organe dont les États-Unis étaient traditionnellement le premier contributeur.

Pékin a répliqué en accusant Donald Trump, dont le pays est le plus endeuillé au monde avec plus de 90.000 morts, de chercher à "se soustraire à ses obligations" envers l'organisation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants