1 min de lecture Hongrie

Coronavirus en Hongrie : bientôt des pouvoirs quasi illimités pour Viktor Orban

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, le Parlement hongrois devrait accorder des pouvoirs quasi illimités au premier ministre Viktor Orban, une décision jugée "disproportionnée" par l'opposition.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban s'exprime devant le Parlement européen
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban s'exprime devant le Parlement européen Crédit : Fréderick Florin/AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Le Parlement hongroie devrait octroyer des pouvoirs radicalement renforcés au premier ministre hongrois Viktor Orban. Cette décision s'inscrit dans le cadre d'un état d'urgence à durée indéterminée que l'opposition juge "disproportionné" pour lutter contre l'épidémie du nouveau coronavirus.

Sous ce régime, le gouvernement pourra "suspendre l'utilisation de certaines lois par décret, s'écarter des dispositions statutaires et introduire d'autres mesures extraordinaires", par ordonnances gouvernementales, dans le but de garantir "santé, sécurité personnelle et matérielle des citoyens, ainsi que l'économie".

En Hongrie, mais aussi à l'étranger, le texte est vu par ses détracteurs comme un instrument destiné à cimenter le contrôle du gouvernement national-conservateur, en prenant la pandémie comme prétexte. Le projet de loi, examiné au Parlement en début d'après-midi ce lundi 30 mars, permettra au dirigeant hongrois de prolonger indéfiniment l'état d'urgence en vigueur depuis le 11 mars, sans demander l'aval du Parlement.

Un piège pour l'opposition

Akos Hadhazy, député indépendant hongrois
Partager la citation

Les parlementaires d'opposition qui ont refusé, la semaine dernière, d'adopter le projet de loi en procédure d'urgence, se voient reprocher leur "trahison". Une rhétorique qui fait dire au député indépendant Akos Hadhazy que ce texte est avant tout "un piège pour l'opposition" accusée par le gouvernement d'être "du côté du virus".

À lire aussi
Le Premier ministre Viktor Orban Hongrie
Coronavirus : Viktor Orban refuse une invitation au Parlement européen

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a dit "suivre avec inquiétude les évolutions" politiques en Hongrie. Le Conseil de l'Europe a averti qu'un "état d'urgence indéfini et incontrôlé ne peut garantir le respect des principes fondamentaux de la démocratie".

Un porte-parole du gouvernement, Zoltan Kovacs, a assuré, lundi 30 mars, que "72% des Hongrois soutiennent" cette dernière mesure. "J'ai clairement dit aux geignards européens que je n'avais pas le temps de discuter de questions juridiques sans doute passionnantes mais théoriques" quand il y a "des vies à sauver", a pour sa part balayé le Premier ministre Viktor Orban.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hongrie Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants