1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus en Corée du Sud : non, il n'y pas eu de manifestation anti-masques
2 min de lecture

Coronavirus en Corée du Sud : non, il n'y pas eu de manifestation anti-masques

FACT CHECKING - Des vidéos circulant sur le net présentent des images d'une manifestation coréenne de 2019 réclamant le départ du ministre de la Justice de l'époque comme comme celles d'une protestation citoyenne anti-masques.

Le 19 février 2020, à Daegu, en Corée du Sud, devant le siège de la secte Shincheonji
Le 19 février 2020, à Daegu, en Corée du Sud, devant le siège de la secte Shincheonji
Crédit : Handout / Daegu Metropolitan City Namgu / AFP
Coronavirus en Corée du Sud : non, il n'y pas eu de manifestation anti-masques
02:58
Coronavirus en Corée du Sud : non, il n'y pas eu de manifestation anti-masques
02:58
Allocation de rentrée scolaire : non, l'aide n'est pas détournée pour acheter des télés
02:51
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Benoît Collet

   

La vidéo d'une foule de manifestants, partagée plusieurs milliers de fois en français et en anglais sur les réseaux sociaux, est présentée par de nombreux internautes comme une marche contre "les restrictions de liberté imposées à la faveur de la Covid-19".

Il s'agit d'une fausse information car cette vidéo avait déjà été publiée sur Twitter en octobre 2019, au moment où les Coréens descendaient dans la rue pour demander la démission du ministre de la Justice de l'époque, plusieurs mois avant la pandémie de Covid-19, explique le site AFP factuel.

Après tout, les images des protestations anti-confinement et anti-masques à Londres, Berlin et Buenos Aires ont animé notre été, alors cette manifestation sud coréenne pourrait tout à fait être possible…

À lire aussi

D’ailleurs les commentaires en ligne témoignent de ce cyclone contestataire : "Le monde entier se révolte", "Tous debout", écrivent certains internautes. Le but des personnes qui publient en ligne ces vidéos sorties de leur contexte est assez simple : montrer que le monde entier ne supporte plus les mesures sanitaires, que la révolte mondiale est proche et que l'épidémie serait un prétexte pour les gouvernements du monde entier pour contrôler la population.

Manifestation le 29 août à Paris

Dans le cas de la France, une petite mouvance complotiste tente de mobiliser contre des règles sanitaires trop liberticides à leur goût. Si une manifestation à réuni des milliers de personnes en Allemagne, en France les anti-masques sont plus présents sur le net que dans la rue.

Les incidents pour "non port du masque" se répètent régulièrement, mais un récent sondage Harris interactive montre que 63% des Français soutiennent le port du masque à l’extérieur. On se dit alors que la prise de la Bastille ce n’est pas forcément pour demain mais la mobilisation est tout de même là.

Certains groupes Facebook comme "Anti-masques obligatoire" réunissent plus de 7.000 abonnés. Une fréquentation pas énorme, mais une influence qui peut grandir sur les réseaux sociaux. Anti-masques, anti-confinement, voilà un agglomérat de colères diverses et de quelques conspirationnistes…Depuis début juillet, ils appellent à une manifestation le 29 août à Paris.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/